• L’amemendement présenté par le groupe parlementaire du Parti Populaire pour réformer la loi espagnole sur les étrangers est contraire à la législation européenne

    Il y a quelques jours à peine, Cecilia Malmström, au nom de la Commission européenne, et à la suite d’une réponse à une question parlementaire, a rappelé à l’Etat espagnol, que “la force ne devrait pas être employée pour empêcher un franchissement de frontière non autorisé. En outre, la surveillance des frontières doit être effectuée sans préjudice des droits des personnes en quête de protection internationale, en particulier en ce qui concerne le principe de non-refoulement et l’accès effectif à la procédure (...) La suite

  • 70 organisations espagnoles se joignent à Migreurop pour exiger la fin des refoulements illégaux et le respect des législations nationale, européenne et internationale

    Après la tentative d’entrée sur le territoire espagnol de plus de 200 personnes, mercredi dernier, par la barrière séparant le Maroc de la ville de Melilla, les 70 organisations signataires de communiqué souhaitent faire part de leur rejet absolu des pratiques menées par les autorités espagnoles, qui - loin de respecter les législations nationale, européenne et internationale et loin de garantir le respect du principe de non refoulement et celui des droits humains -, ont refoulé irrégulièrement, une (...) La suite

  • « Mos Maiorum » : La traque aux migrants sans-papiers en Europe Opération

    Mos Maiorum est un énième exemple de la guerre menée par l’UE contre un ennemi imaginaire.
    Du 13 au 26 octobre 2014, les forces de police des États de l’Union Européenne (UE) procèderont à des contrôles massifs de personnes dans l’espace Schengen et aux frontières extérieures.
    Une semaine après la commémoration du drame de Lampedusa d’octobre 2013, une « chasse aux migrants » nommée Mos Maiorum sera lancée, coordonnée par le ministère italien de l’Immigration avec le soutien de Frontex et d’Europol. Cette (...) La suite

  • Mare Nostrum noyé dans Triton ?

    L’opération Mare Nostrum doit, selon le calendrier annoncé, prendre fin au 1er novembre 2014. Aux lendemains de la commémoration du naufrage du 3 octobre 2013, la question se pose de ce qui va remplacer ce dispositif, que l’Italie a déployé dans un contexte de conflits aux portes de l’Europe qui pousse des dizaines de milliers de personnes à partir en quête de protection.
    La Commission européenne et les États membres de l’UE ne proposent aucune solution susceptible de relayer Mare Nostrum et de mettre (...) La suite

  • Non à la signature d’un accord franco-comorien contre la circulation des Comorien-ne-s

    Une visite de François Hollande à son homologue comorien, Ikililou Dhoinine, est prévue le 26 juillet prochain. La coopération franco-comorienne est déjà scellée par une déclaration d’amitié et de coopération et par un document cadre de partenariat signés à Paris le 20 juin 2013. Un accord instituant un partenariat de défense est entré en vigueur le 1er mai 2013, plusieurs formations de militaires comoriens ont été effectuées par l’armée française et de nombreux accords économiques ont été signés entre les (...) La suite

  • Aucun respect pour les droits de l’homme avec Frontex

    Alors que le Conseil européen se réunit ces 26 et 27 juin 2014 pour adopter des lignes directrices qui détermineront les politiques futures de l’UE dans le domaine de la liberté, de la sécurité et de la justice, la campagne Frontexit réaffirme l’incompatibilité entre les activités de Frontex et le plein respect des droits fondamentaux. Frontexit publie aujourd’hui un bilan des informations recueillies sur l’Agence depuis le lancement de la campagne en mars 2013.
    Les nouvelles lignes directrices de l’UE (...) La suite

  • 63 migrants morts en Méditerranée : l’armée française devra finalement s’expliquer

    À la suite du drame du « bateau cercueil » (left-to-die-boat) qui a coûté la vie, en mars 2011, à 63 personnes à proximité des côtes libyennes, au plus fort des opérations militaires coalisées en Méditerranée, quelques rescapés et plusieurs organisations ont déposé une plainte, le 14 juin 2013, mettant en cause l’armée française pour non assistance à personne en danger.
    Sans même engager la moindre investigation, la juge d’instruction, le 6 décembre 2013, a prononcé un non lieu « ab initio », en reprenant à (...) La suite

  • « Frontex entre Grèce et Turquie : la frontière du déni » - Le déploiement de Frontex nuit au droit d’asile

    A la frontière gréco-turque, l’agence européenne de surveillance des frontières extérieures, Frontex, participe à un dispositif qui empêche les réfugiés de bénéficier de la protection internationale. Le dernier rapport de la campagne FRONTEXIT, « Frontex entre Grèce et Turquie : la frontière du déni » souligne les conséquences dramatiques de l’intensification de la surveillance à cette frontière (« push back », non accès à la demande d’asile, violences physiques et verbales, etc.) ainsi que le défaut de responsabilité de l’agence. La suite

  • Closethecamps.org

    une cartographie pour dénoncer l’enfermement des étrangers en Europe et au-delà

    A l’occasion du 15-J, la journée contre les centres d’internement d’étrangers (CIE) le 15 juin prochain en Espagne, Migreurop lance la version espagnole du site www.closethecamps.org La suite

Cartes

Rapports

portfolios