Madrid va demander à l’UE « plus d’implication »

Madrid va demander à l’UE « plus d’implication »

AFP

La vice-présidente du gouvernement espagnol, Maria Teresa Fernandez de la Vega, se rendra mardi en Finlande et mercredi à Bruxelles pour réclamer « une plus grande implication » de l’Union européenne (UE) face à l’immigration clandestine.

Mme Fernandez de la Vega « rencontrera plusieurs responsables européens », dont Tarja Halonen, présidente de la Finlande, pays qui assure actuellement la présidence tournante de l’UE et le président de la Commission européenne, José Manuel Durao Barroso, selon un communiqué de ses services.

« Elle leur fera part du besoin de renforcer les moyens communautaires pour faire face à l’arrivée d’embarcations, principalement, d’Afrique subsaharienne », ajoute le communiqué.

L’Espagne est confrontée depuis le début de l’année à une vague d’immigration clandestine sans précédent sur l’archipel des Canaries, avec plus de 18.200 émigrants africains accueillis, soit presque le double qu’en 2002, la précédente année record, et pratiquement quatre fois plus qu’en 2005 (4751).

Mme de la Vega avait déjà fait appel à l’aide de l’UE lors d’un précédent voyage en mai, qui avait débouché sur le lancement d’une mission aux Canaries de l’agence pour la coordination des frontières extérieures de l’UE (Frontex), qui doit aider Madrid à rapatrier les émigrants et à patrouiller par air et mer les côtes du Sénégal et de la Mauritanie pour dissuader les départs.

Les arrivées massives d’émigrants aux Canaries se sont calmées ces derniers jours, avec le débarquement de 50 clandestins jeudi et de 38 samedi, contre 1.300 le week-end précédent.

Source : Agence France-Presse