Présentation de la campagne Droit de Regard

Depuis sa création Migreurop dénonce la multiplication des lieux d’enfermement pour étrangers que les Etats membres de l’Union Européenne mettent en place dans le cadre de plan de lutte contre l’immigration illégale. Ce phénomène concerne aussi bien les pays de l’Union Européenne que ceux situés hors de ses frontières et que l’Europe incite à « retenir » ou à « reprendre ». Les systèmes de détentions et d’éloignement des étrangers sont variables en fonction des pays mais on constate partout une généralisation de l’enfermement de personnes qui n’ont commis d’autres infractions que celles relatives à l’entrée et au séjour. Cette généralisation de l’enfermement des étrangers tend à être institutionnalisée par l’Union européenne notamment avec l’adoption, le 18 juin 2008, par le Parlement Européen de la directive « retour » qui valide des pratiques de détention des étrangers pour des durées démesurées. Les lieux d’enfermement des étrangers sont souvent tenus à l’écart du regard de la société civile qui a peu de visibilité sur ce qui s’y passe. Le droit d’accès des ONG de défense des droits des migrants y est limité, voir inexistant. Ceci favorise les risques d’abus et d’atteintes aux droits des personnes détenues.

Dans ce contexte Migreurop lance une campagne pour demander « un Droit de regard dans les lieux d’enfermement » en vue :

- de faire connaître la réalité et les conditions de l’enfermement des étrangers dans ces centres,

- de jouer un rôle d’alerte et de défense des étrangers détenus,

- de témoigner sur les conséquences de cet enfermement et sur les situations conduisant aux violations des droits des migrants.
Les revendications de cette campagne seront portées au niveau national par les associations membres de Migreurop dans leur pays respectifs - mais l’idée est également de donner une dimension européenne à cette campagne.

MOBILISATIONS PREVUES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE

- 14 janvier 2009 Audition au Parlement européen en vue de présenter la campagne et ses enjeux aux députés européens. Des répresentants de France, Belgique, Italie, Espagne et Turquie présenteront la campagne dans leurs pays.

- 30 janvier 2009 Journée d’Action pour un Droit de Regard dans les lieux d’enfermement. Migreurop va organiser une Journée d’Action dans plusieurs pays (Italie, Belgique, France, Portugal, Mauritanie) au cours de laquelle des visites dans les lieux d’enfermements des étrangers par des députés européens et nationaux seront organisées en lien avec des associations membres ou partenaires de Migreurop. Cette journée permettra de donner une couverture médiatique internationale à cet évènement et de mettre en relief l’importance d’un droit de regard de la société civile dans ces lieux d’enfermement.

- Mobilisations aux niveaux nationaux : les membres de Migreurop envisagent mener des actions de lobbying auprès des parlements nationaux pour que soit introduite une loi prévoyant le droit de regard dans les lieux d’enfermement et que soit respectée la législation dans les pays où le droit d’accès est réglementé.

Appel et Kit de Campagne


Documents

présentation campagne-dossierEP

(PDF – 1.7 Mo)