contre les charters de la honte

communiqués de presse

COMMUNIQUE PRESSE CIMADE

Nouveau Charter d’Afghans prévu le 15 décembre : La Cimade en appelle au Premier Ministre

Plusieurs exilés afghans (au moins 9 actuellement au centre de rétention de Calais Coquelles, 2 au centre de Lille) devraient être renvoyés par charter mardi 15 décembre vers l’Afghanistan. La police a notifié ce matin ces dates de renvoi aux Afghans maintenus à Coquelles.

Fin octobre, les propos très nets du ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, s’opposaient à de tels renvois. Quelques jours plus tard, Eric Besson évoquait la suspension des renvois compte tenu de la situation dégradée en Afghanistan. Aujourd’hui, la confirmation du projet d’un nouveau charter pour Kaboul vient contredire toutes les déclarations gouvernementales.

Trompés par les déclarations ministérielles, trompés par plusieurs de leurs interlocuteurs - dont un juge qui leur indique "qu’ils n’ont rien à craindre" - , persuadés qu’ils seront libérés dans quelques jours, les exilés Afghans retenus à Coquelles, malgré leur crainte d’un retour, estiment inutile d’entreprendre une quelconque procédure pour s’opposer à ces renvois.

Devant cette confusion, La Cimade demande au Premier Ministre d’intervenir pour bloquer ces renvois et affirmer clairement la suspension de toute expulsion vers l’afghanistan.

La Cimade appelle toutes les associations de défense des droits de l’Homme, les élus, les citoyens, à intervenir d’urgence auprès du chef du Gouvernement pour que soient protégées ces personnes contre un retour dans un pays ravagé par la guerre.

COMMUNIQUE PRESSE MRAP

Le MRAP condamne toute expulsion vers l’Afghanistan

Dans les centres de rétention de Coquelles et Lille, 11 Afghans, d’après la CIMADE ont reçu leur notification d’expulsion vers l’Afghanistan après avoir été présentés à leur ambassade.

Le charter pour Kaboul devrait décoller de Lille Lesquin le mardi 15 décembre 2009.

Alors qu’ils ont fui une guerre à laquelle la France participe et sont venus chercher une protection en Europe en raison des menaces subies, renvoyer ces exilés vers ce pays les exposerait à un grave danger, en violation de la convention européenne des droits de l’homme et des libertés fondamentales, à commencer par son article 3 qui interdit de soumettre quiconque à des traitements inhumains et dégradants.

Le 10 novembre dernier, le Ministre des Affaires étrangères, M. Bernard Kouchner, avait d’ailleurs affirmé son opposition à tout retour forcé des Afghans dans leur pays en guerre.

Comme en novembre 2008 et en octobre 2009 le MRAP demande au gouvernement l’arrêt de ce projet d’expulsion indigne qui porte une atteinte grave aux Droits de l’Homme. Il demande que la France ne procède à aucune expulsion d’exilés afghans et continuera de se battre pour que ces exilés bénéficient de la protection à laquelle ils ont droit.

Paris, 13 décembre 2009

Déclaration des parlementaires européens

Contre le retour forcé d’Afghans à Kaboul

Ce mardi 15 décembre

Alors que nous interpellions, ici même en séance plénière, le 24 novembre dernier, le Conseil et la Commission, sur les "opérations communes d’éloignement de migrants illégaux vers l’Afghanistan", force est de constater que la France et la Grande-Bretagne cherchent à poursuivre leurs opérations d’expulsion groupées.

Aujourd’hui, neuf afghans retenus au centre de Calais-Coquelles et deux retenus à Lille, se sont vus notifier leur renvoi en Afghanistan pour le mardi 15 décembre.

Alors qu’ils ont fui la guerre et sont venus chercher une protection en Europe, les autorités françaises s’apprêtent à renvoyer ces migrants en Afghanistan les exposant à de graves dangers sécuritaires et humanitaires.

Nous demandons l’arrêt de ces expulsions indignes qui violent le principe de non-refoulement tel que garanti par la CEDH et la Convention de Genève. Nous affirmons l’urgence de suspendre tout retour forcé vers l’Afghanistan, et de rendre effectif le droit à la protection en Europe.

Signataires :

- ALFONSI François, Greens-EFA, France
- ARIF Kader, S&D, France
- BEARDER Catherine, ALDE, United-Kingdom
- BELIER Sandrine, Greens-EFA, France
- BENARAB-ATTOU Malika, Greens-EFA, France
- BENNAHMIAS Jean-Luc, ALDE, France
- BESSET Jean-Paul, Greens-EFA, France
- BOVE José, Greens-EFA, France
- CANFIN Pascal, Greens-EFA, France
- CASTEX Françoise, S&D, France
- CHOUNTIS Nikolaos, GUE-NGL, Greece
- COHN-BENDIT Daniel, Greens-EFA, France
- DE KEYSER Véronique, S&D, Germany
- DELLI Karima, Greens-EFA, France
- DELVAUX Anne, EPP, Belgium
- DE SARNEZ Marielle, ALDE, France
- DESIR Harlem, S&D, France
- ERNST Cornelia, GUE-NGL, Germany
- FLAUTRE Hélène, Greens-EFA, France
- GREZE Catherine, Greens-EFA, France
- GUILLAUME Sylvie, S&D, France
- HOANG-NGOC Liem, S&D, France
- JADOT Yannick, Greens-EFA, France
- JOLY Eva, Greens-EFA, France
- KELLER Franziska, Greens-EFA, Germany
- KIIL-NIELSEN Nicole, Greens-EFA, France
- LAMBERT Jean, Greens-EFA, United-Kingdom
- LEPAGE Corinne, ALDE, France
- LOCHBILHER Barbara, Greens-EFA, Germany
- LÖSING Sabine, GUE-NGL, Germany
- LUCAS Caroline, Greens-EFA, United-Kingdom
- LUNACEK Ulrike, Greens-EFA, Austria
- MELENCHON Jean-Luc, GUE-NGL, France
- PARGNEAUX Gilles, S&D, France
- PORTAS Miguel, GUE-NGL, Portugal
- PEILLON Vincent, S&D, France
- RIVASI Michèle, Greens-EFA, France
- ROMEVA i RUEDA Raül, Greens-EFA, Spain
- SARGENTINI Judith, Greens-EFA, Netherlands
- STAES Bart, Greens-EFA, Belgium
- TIROLIEN Patrice, S&D, France
- TRAUTMANN Catherine, S&D, France
- TREMOPOULOS Michail, Greens-EFA, Greece
- TRIANTAPHYLLIDES Kyriacos, GUE-NGL, Cyprus
- VERGIAT Marie-Christine, GUE-NGL, France
- VERGNAUD Bernadette, S&D, France
- WEBER Henri, S&D, France