Revue de presse Libye, Tunisie-UE

Le 25 février 2011

[FR] D’après Jean-Philippe Chauvy, porte-parole de l’OIM, les déclarations alarmistes de certains dirigeants européens, à propos d’une « invasion » de réfugiés venus de Libye, sont hors de propos et prématurées. D’après lui, on ne peut prévoir pour le moment ce qui pourrait advenir en cas de chute du régime Kadhafi.
Toujours d’après l’OIM, près de 30 000 personnes auraient déjà fui la Libye pour se réfugier en Tunisie et en Egypte. La majorité d’entre eux sont des ressortissants tunisiens et égyptiens, qui travaillaient en Libye. Quelques centaines de Somaliens ont aussi quitté la Libye pour se réfugier dans leur pays d’origine. Les opérations d’un bon nombre d’états qui tentent d’évacuer leurs ressortissants de la Libye se multiplient.
Par ailleurs, la communauté internationale réfléchit à des sanctions qui pourraient être prise à l’encontre de la Libye et de son dictateur qui pourrait être accusé de crimes contre l’humanité.
De son côté, l’Italie annonce la mise en place d’un plan qui prévoit l’ouverture d’anciennes casernes militaires pour assurer l’hébergement des migrants tunisiens débarqués en Italie.

[EN] According to Jean-Philippe Chauvy, OIM ‘s spokesman, alarmist declarations of European leaders (about refugees from Libya who would invade Europe) are irrelevant. He said that we cannot anticipate what could happen in case of Kadhafi’s regime fall.
According to the OIM again, about 30 000 people had fled Libya to take refuge in Tunisia or Egypt. Most of them are Egyptians or Tunisians nationals who were working in Libya. A small number of Somali had left Libya to go back in Somalia. Many countries are trying to evacuate their citizens.
In addition, the international leaders are considering to take sanctions against Libyan dictatorship. Kadhafi could be accused of crime against humanity.
Concerning Italy, the Defence minister announced a plan to deal with Tunisians migrants. Old military barracks will be used to host them.

Un « exode biblique » peu probable d’après l’OIM

TSR Info, le 25/02/11

L’immigration massive de Libye semble improbable

Après les chiffres alarmant annoncés par des dirigeants européens dans les derniers jours, allant 200 000 à plus de 1 million de migrants susceptibles de se réfugier en Europe pour fuir la Libye, l’OIM, rejette ce catastrophisme ambiant. D’après Jean-Philippe Chauvy, porte-parole de l’OIM, il est impossible de prévoir ce qui arrivera en cas de chute du régime libyen. Parler de tsunami migratoire, ou annoncer 200’000 ou 300’000 migrants est prématuré et pronostiquer en million, c’est irresponsables. Les migrants sub-sahariens en Libye étant une population très démunie, il est peu probable qu’ils aient les ressources financières pour se rendre en Europe. Par ailleurs, d’après l’OIM, il semble qu’ils cherchent plus à fuir vers leurs pays d’origine. Pour l’OIM, « l’exode massif » redouté par certains pays européens semble peu probable.

http://www.tsr.ch/info/monde/2979344-l-immigration-massive-de-la-libye-semble-improbable.htmlvvvvvv

Evacuation des ressortissants étrangers

CNN, le 25/02/11

Foreigners flee Libya as world leaders seek resolution to crisis

De nombreux états organisent l’évacuation de ses ressortissants, comme par exemple les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou encore la Libye. La voie maritime est souvent privilégiée.

http://edition.cnn.com/2011/WORLD/africa/02/25/libya.protests/?hpt=T1

Euronews, le 23/02/11

Les ressortissants étrangers évacués de Libye

http://fr.euronews.net/2011/02/23/les-ressortissants-etrangers-evacues-de-libye/

L’Express, le 24/02/11

Environ 30.000 personnes ont fui la Libye, selon l’OIM

L’OIM a estimé que au moins 30 000 personnes avaient déjà fui la Libye, pour l’essentiel des travailleurs tunisiens ou égyptiens. D’après Jemini Pandya, porte-parole de l’OIM, ces réfugiés ont fui par les frontières tunisiennes et égyptiennes de la Libye. Seulement 325 libyens font partie de ces réfugiés. L’OIM s’inquiète du sort de dizaines de milliers de migrants sub-sahariens et d’Asie du Sud-est qui n’auraient pas l’argent pour financer leur départ de Libye.

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/environ-30-000-personnes-ont-fui-la-libye-selon-l-oim_966076.html

L’Italie et Lampedusa

People Daily Online, le 25/02/11

Italy to host immigrants in former military sites

Le ministre de la défense italien, Ignazio La Russa, A annoncé un plan qui va être mis en place afin de gérer les migrants tunisiens arrivés à Lampedusa. Ils seront hébergés dans d’anciennes casernes militaires du sud de la péninsule. D’après le ministre, le nombre de migrants pourraient augmenter de façon très importante, du fait des trouble en Libye. Il avance une estimation de 2.5 millions de migrants qui pourraient débarquer en Europe. Il juge même ce chiffre optimiste, compte tenu du fait qu’il ne prend en compte que les étrangers résidant en Libye et n’inclut pas les citoyens libyens qui pourraient eux aussi arriver.

http://english.peopledaily.com.cn/90001/90777/90853/7300647.html

Press Europ, le 25/02/11

Lampedusa, un avant-poste dans la tempête

A Lampedusa, une nouvelle arrivée de 250 tunisiens a été reporté, ce qui fait repasser le centre de Lampedusa au-dessus de son quota de 1 000 personnes. Même si une majorité des migrants tunisiens ont été transféré vers d’autres centres de la péninsule, un certain nombre est toujours présent sur l’île de Lampedusa, ce qui commence à agacer les habitants de l’île. Pour le moment, le mauvais temps protège l’île de nouvelles arrivées. Le maire de Lampedusa espère voir le mauvais temps durer.

http://www.presseurop.eu/fr/content/article/515431-lampedusa-un-avant-poste-dans-la-tempete

Quelles sanctions pour la Libye ?

Nouvel Obs, le 24/02/11

Libye : Paris évoque des "crimes contre l’humanité" et la justice internationale

La France estime que la répression sanglante de la contestation en Libye par le régime Kadhafi pourrait "constituer des crimes contre l’humanité" et justifier "la saisine de la justice internationale", a déclaré jeudi la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110224.FAP5476/libye-paris-evoque-des-crimes-contre-l-humanite-et-la-justice-internationale.html

Le Figaro, le 24/02/11

Libye : les possibles recours à la Cour pénale internationale

De plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer les répressions du régime Kadhafi, certains qualifiant ses agissements de « crimes contre l’humanité ». La Cour pénale internationale (CPI) qui a pour mission de juger les personnes accusées des « crimes les plus graves ayant une portée internationale » pourrait être saisie.

http://www.lefigaro.fr/international/2011/02/24/01003-20110224ARTFIG00577-libye-les-possibles-recours-a-la-cour-penale-internationale.php


Documents

Revue de presse du 25-02

(PDF – 369 ko)