Revue de presse Italie-Tunisie

Semaine du 14 au 17 mars

Les arrivées de bateaux tunisiens sur l’île de Lampedusa ont continué cette semaine. Dans la journée de lundi quelques 818 personnes ont débarqués sur l’île d’après l’ANSA (agence de presse italienne). Durant la nuit, un bateau transportant 40 tunisiens a chaviré, seuls 5 d’entres eux ont pu être repêchés, et tous les autres sont portés disparus.
D’après Roberto Maroni, le ministre de l’intérieur italien, 11 285 migrants sont débarqués à Lampedusa depuis le début du mois de février, ce qui représente plus du double de l’ensemble des arrivées en 2010 (4 406). Cependant, ces chiffres sont à relativiser d’après les ONG. En effet, pour interpréter ces chiffres, il faut tenir compte de l’accord signé entre la Libye et l’Italie pour le contrôle l’immigration, à la fin 2008, qui avait fait baisser les arrivées de façon radicale. Au cours de l’année 2008, les arrivées de migrants sur l’île de Lampedusa s’élevait à 37 000.
Des associations et ONG de défense des droits des migrants relativisent l’alarmisme des responsables italiens et européens (voir dans le point 2- des articles qui font suite à la conférence de presse donné le 11 février par REMDH, FTCR, Migreurop, et LDH). Les migrants qui arrivent à Lampedusa sont exclusivement tunisiens et leur venue s’explique par des facteurs conjoncturels ( gel de l’appareil répressif tunisien, baisse l’activité touristique...).
Pour ce qui est de la France, la « chasse aux tunisiens » continue puisque la police a réquisitionné un train régional pour reconduire 39 migrants tunisiens le frontière italienne, d’après un communiqué de la FTCR. Marine Le Pen s’est aussi rendue à Lampedusa Mardi, accompagnée de membres de la ligue du Nord, pour dénoncer le manque de réactivité de l’UE et soutenir le maire de l’île. Des manifestants étaient présents pour protester contre sa venue.

1- De nouvelles arrivées à Lampedusa et 35 personnes disparues dans un naufrage

2- « L’invasion migratoire » annoncé en Europe reste un fantasme

3- Le traitement des migrants tunisiens en France et visite de Marine Le Pen à Lampedusa

1/De nouvelles arrivées à Lampedusa et 35 personnes disparues dans un naufrage

[IT]Maroni : "Quest’anno oltre 11mila clandestini"
"E la Comunità Europea non aiuta"

[FR]Maroni : “11 mille clandestins arrivés cette année. La communauté européenne n’apporte pas son aide.”

Republica, le 16/03/11

A ce jour, 2 850 migrants tunisiens se trouvent sur l’île de Lampedusa. D’après Roberto Maroni, le ministre de l’intérieur italien, 11 285 personnes ont débarqué sur l’île de Lampedusa, en provenance de Tunisie, depuis le début de la crise dans les pays arabes. Il souligne que ce chiffre est bien plus élevé que l’ensemble des arrivées en 2010, qui s’élevait uniquement à 4 406. Il continue à se plaindre d’une aide européenne insuffisante. Il demande un renforcement de Frontex et un partage européen des demandeurs d’asile.

http://www.repubblica.it/politica/2011/03/16/news/maroni-immigrazione-13685442/?ref=HREC1-7

AGI News, le 16/03/11

IMMIGRATION : 2, 500 IN LAMPEDUSA, NO LANDINGS AT NIGHT

Aucune arrivée de bateau n’a été reporté dans la nuit du 15 au 16 mars. Le centre de Lampedusa est cependant surchargée, avec les arrivées de ces derniers jours, il abrite à présent 2 500 personnes.

http://www.agi.it/english-version/italy/elenco-notizie/201103160828-cro-ren1007-immigration_2_500_in_lampedusa_no_landings_at_night

CNN, le 16/03/11

Italian island faces flood of Tunisian migrants

D’après les gardes-côtes tunisiens, 1 623 ont débarqué à Lampedusa par bateau sur une période de 24h. Les pêcheurs de Zarzis, principale ville de départ en Tunisie depuis le début février, ont aussi remarqué une augmentation des départs de bateaux ces derniers jours.

http://edition.cnn.com/2011/WORLD/africa/03/15/tunisia.italy.migrants/

Le Figaro, le 15/03/11

Lampedusa : 35 immigrants disparus

Un bateau transportant 40 migrants tunisiens a chaviré au large des côtes tunisiennes, peu après avoir quitté le port de Zarzis, dans la nuit de lundi à mardi. Cinq d’entre eux ont pu être repêchés, et les 35 autres sont portés disparus. Selon Ansa (agence de presse italienne), 12 bateaux transportant 818 immigrants, en provenance de Tunisie dans leur majorité, étaient arrivés dans les dernières heures de lundi sur l’île de Lampedusa. Cela porte à 10 000 le nombre de Tunisiens qui ont débarqué sur l’île depuis le début du mois de février. D’après le ministre de l’intérieur, Roberto Maroni, cela représente le double de toutes les arrivées durant l’année 2010.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/03/15/97001-20110315FILWWW00293-lampedusa-35-immigrants-disparus.php

Euronews, le 15/03/11

Tunisian migrants missing after boat capsizes

http://www.euronews.net/2011/03/15/tunisian-migrants-missing-after-boat-capsizes/

2/« L’invasion migratoire » annoncé en Europe reste un fantasme

El Watan, le 14/03/11

Des associations dénoncent le « fantasme de l’invasion »

Une réaction suite au communiqué de presse de la semaine dernière des 5 associations présentes dans les CRA, les centres de rétention administratives françaises qui dénoncent l’alarmisme de nos dirigeants politiques face au fantasme de l’invasion migratoire en provenance d’Afrique du Nord. Elles rappellent que la priorité de nos gouvernements devraient être de venir en aide aux réfugiés qui fuient la Libye.

http://www.elwatan.com/hebdo/france/des-associations-denoncent-le-fantasme-de-l-invasion-14-03-2011-115936_155.php

Euractiv, le 14/03/11

Des ONG relativisent l’arrivée de nombreux immigrés en Italie

Suite à la conférence de presse donnée vendredi 11 mars, à propos de l’enquête de terrain réalisée par plusieurs associations, cet article rappelle que les raisons qui expliquent ces arrivées de migrants en Italie sont essentiellement conjoncturelles. Le gel de l’appareil répressif tunisien, la baisse l’activité touristique et du commerce transfrontalier avec la Libye (des activités importantes de la région sud-est de la Tunisie, berceau des départs) sont autant d’éléments d’explication de l’apparition de ces flux. L’enquête tend à relativiser les risques migratoires évoqués par les gouvernements italiens et français. Le réseau associatif déplore la campagne de communication politique autour des débarquements de Lampedusa.

http://www.euractiv.fr/ong-relativisent-arrivee-immigres-italie-article

La Monde, le 14/03/11

Le printemps arabe n’a pas entraîné d’afflux migratoire en Europe

Dominique Paillé, le président de l’OFII (l’office français pour l’immigration et l’intégration) souligne que « l’invasion migratoire » annoncée n’a jamais eu lieu. Pour lui, l’UE doit être présente auprès des nouveaux régimes afin de prévenir l’immigration. Claire Rodier du GISTI et co-fondatrice du réseau Migreurop rappelle, quant à elle, que les réfugiés qui se trouvent à la frontière tunisienne n’ont pas pour ambition de venir en Europe. C’est quelque chose qui ne faut pas mélanger avec les arrivées à Lampedusa. En effet Lampedusa a connu depuis le début de l’année des arrivées trois fois supérieures à celles de l’ensemble de l’années 2010. Cependant, le faible nombre d’arrivées de 2010 est à expliquer par un accord passé par l’Italie avec le dictateur Kadhafi pour externaliser le contrôle de l’immigration.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/03/14/le-fantasme-d-une-vague-migratoire-ne-resiste-pas-aux-faits_1492722_823448.html

Romandie, le 11/03/11

UE : les migrants tunisiens soumis à un "arbitraire total"

Un autre article qui fait suite à la conférence de presse de vendredi 11 février. L’article parle de l’arbitraire du gouvernement italien, qui a été souligné par les associations de défense des migrants.

http://www.romandie.com/infos/news2/110311155636.9iakw828.asp

3/Le traitement des migrants tunisiens en France et visite de Marine Le Pen à Lampedusa

Rue 89, le 15/03/11

La France méprise les migrants tunisiens, égyptiens et libyens

Cet article dénonce des interpellations qui ne se font pas dans les règles et un non-respect de la règlementation européenne dans le traitement de migrants en provenance d’Afrique du Nord et ayant transité par Lampedusa.

http://www.rue89.com/2011/03/15/les-migrants-tunisiens-egyptiens-et-libyens-meprises-par-la-france-194836

La FTCR, le 15/03/11

Reconduction sauvage : la police réquisitionne sans ordre un train pour reconduire 39 migrants vers l’Italie

La FTCR publie un communiqué pour relayer une information transmise par un syndicat de cheminots à propos d’un wagon réquisitionné par la police pour renvoyer en Italie 39 migrants en situation irrégulière. D’après la région PACA qui finance les TER, cela s’est effectué sans qu’aucune autorisation n’ait été demandé. La région a demandé des explications au préfet. La FTCR appelle le nouveau ministre de l’intérieur français, Claude Guéant à respecter les droits des migrants.

http://www.citoyensdesdeuxrives.eu/better/index.php?option=com_content&view=article&id=2128%3Areconduction-sauvage—la-police-requisitionne-sans-ordre-un-train-pour-reconduire-39-migrants-vers-litalie&catid=102%3Atous-nos-communiques&Itemid=1

Fenêtre sur l’Europe, le 15/03/11

Marine Le Pen à Lampedusa

Marine Le Pen s’est rendue ce Mardi à Lampedusa pour manifester son soutien avec le maire de l’île, qui est accusé d’incitation à la haine raciale et pour dénoncer le manque de réactivité de l’UE dans le traitement de la question des migrants. Elle a été accueillie par des manifestants hostiles à sa visite.

http://www.fenetreeurope.com/php/page.php?section=actu&id=20469

France soir, le 14/03/11

Marine Le Pen à Lampedusa

Marine Le Pen va se rendre à Lampedusa où elle va rencontrer le maire de l’île, en sa fonction de député européenne et faire la visite du centre pour les migrants. Elle veut se rendre compte de la situation là-bas, car elle est à ses yeux le résultat de l’inefficacité européenne.

http://www.francesoir.fr/actualite/politique/marine-pen-lampedusa-81604.html


Documents

Revue de presse Italie-Tunisie du 14 au 17-03

(PDF – 445.2 ko)