Revue de presse Italie-Tunisie

Semaine du 4 au 8 avril 2011

[FR]A Lampedusa, alors que Silvio Berlusconi avait assuré la semaine dernière que les migrants seraient rapidement évacués de l’île, des vents violents sont venus interrompre les transferts. Parmi les milliers de personnes bloquées sur l’île, plusieurs ont manifesté, notamment en entamant des grèves de la faim. Il y a aussi eu des révoltes et des évasions dans d’autres camps de la péninsule italienne, notamment à Manduria (sud de l’Italie). Des bateaux transportant des réfugiés sub-sahariens en provenance de Libye ont fait naufrage cette semaine dans le canal de Sicile, des corps ont été retrouvés, d’autres bateaux sont portés disparus.
Pour le gouvernement italien, la solution principale à cette situation serait le rapatriement des migrants, c’est pourquoi Roberto Maroni s’est rendu à Tunis pour des négociations. La Tunisie refuse le rapatriement massifs des 20 000 tunisiens qui ont débarqués en Italie (seuls un petit nombre de tunisiens est rapatrié chaque jour), mais s’est engagé à effectuer un contrôle de ses frontières (des arrestations ont déjà eu lieu). Une trentaine de tunisiens ont également été renvoyés par avion jeudi, depuis Lampedusa, alors qu’ils étaient arrivés le jour même (communiqué de la FTCR).
L’Italie envisage par ailleurs, l’octroi de 20 000 visas temporaires pour les migrants présents sur son territoire, ce qui leur permettrait de circuler librement au sein de l’espace Schengen. Ainsi, la France ne pourrait plus refouler les Tunisiens qui arrivent par la frontière italienne. Bruxelles a déjà condamné cette pratique : en effet, la France et l’Italie faisant partie de l’espace Schengen, la France ne peut effectuer de contrôles à la frontière qu’en cas de cas de troubles grave à l’ordre public et saisir la commission (ce qui n’est pas la cas).
Le Parlement Européen qui tenait une réunion sur les questions migratoires de lundi 4 avril, pour tenter de définir une ligne politique pour résoudre cette situation. Le renforcement de Frontex et la mise en place de partenariat avec les pays du sud de la méditerranée semblent être des axes avancés. La commissaire chargée des questions de migrations, Cécilia Malmström, a appelé, par la suite, les états européens a accordé le statut de protection temporaire, encore jamais utilisé, pour les réfugiés libyens, en précisant que cela se ferait sur la base du volontariat. Cela sera discuté lors de la prochaine réunion des ministres de l’Intérieur de l’UE le 11 avril à Luxembourg.

[EN] In Lampedusa, Silvio Berlusconi announced, the past week that the migrants on the island will be evacuated fast, but wind has interrupted evacuations. There are still thousands of people on the island, they made a protest this week, some of them started a hunger strike. There are also revolts and evasion in others camps of Italia peninsula, for example in Manduria’s camp (south of Italy). Boats carrying sub-Saharan refugees fleeing Libya sank this week in the canal of Sicilia, bodies have been found, other boats are missing.
According to Italian government, the main solution to this situation would be the migrants repatriation, that is why, Roberto Maroni went to Tunis for negotiations. Tunisia has refused the massive repatriation of the 20 000 Tunisians who has landed on Lampedusa (just a small number of them is removed to Tunisia each day). About thirty migrants were removed from Lampedusa by plane on Thursday, even though they were arrived the same day (see FTCR’s press release).
The European parliament had a session this Monday April, 4th concerning migration issues, to try to define a political line to resolve this situation. Frontex reinforcement, and partnership with south Mediterranean countries, seem to be considered directions. The commissar in charge of migration issues, Cécilia Malmström, called on European governments to give temporary protection status to refugees from Libya, she added that it will be on a voluntary basis. This proposition will be discussed at the coming ministers of interior’s meeting, the April 11th, at Luxembourg.

1-Situation des migrants à Lampedusa et dans d’autres camps en Italie

2-Négociations Italie-Tunisie : le rapatriement est la solution principale pour Maroni

3-France : l’UE condamne les refoulements à la frontière italienne

4- L’UE : quelles solutions face aux flux migratoires ?

5-Réfugiés à la frontière tuniso-libyenne

1-Situation des migrants à Lampedusa et dans d’autres camps en Italie

Rue 89, le 02/04/2011

Quand l’Italie traitait les migrants venus de Libye comme du bétail

Témoignages de migrants d’Afrique de l’est, ballotés entre l’Italie et la Libye. Après avoir été renvoyés vers la Libye (contrairement à la loi italienne en matière d’embarcations recueillies en mer), le groupe de migrants est incarcéré dans des conditions totalement inhumaines, sans sortie pendant plusieurs mois et avec un accès aux soins impossible. Il semble que l’Italie soit au courant de ces traitements mais continue à soutenir la Libye dans le contrôle de ses eaux territoriales. Un traité d’amitié signé en 2008 organise même ce type d’opérations.

http://www.rue89.com/2011/04/02/quand-litalie-traitait-les-migrants-venus-de-libye-comme-du-betail-197547

24 heures, le 02/04/2011

Lampedusa : grève de la faim des Tunisiens qui veulent quitter l’île

http://www.24heures.ch/lampedusa-greve-faim-tunisiens-veulent-quitter-ile-2011-04-02

Euronews, le 02/04/2011

Le vent retarde l’évacuation des immigrés de Lampedusa

http://fr.euronews.net/2011/04/02/le-vent-retarde-l-evacuation-des-immigres-de-lampedusa/

BBC, le 01/04/2011

Italy moves African migrants to mainland from Lampedusa

http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-12932904

The Guardian,

UN says 400 African migrants feared drowned in Mediterranean

While 2 vessels are still missing from their crossing from Libya to Italy, some protests took place in Lampedusa. Italy has announced that migrants would be brought to the territory and some would be given temporary documents.

http://www.guardian.co.uk/world/2011/apr/03/lampedusa-african-migrants-feared-dead

Migrants at sea, le 05/04/2011

Libyan Migrant Boats Carrying Over 400 People Missing ; Reports of Deaths

There have been reports in recent days from the UNHCR and others about at least two boats that are believed to have left Libya over the past 10-14 days carrying persons from Eritrea, Ethiopia, Somalia, and possible other countries.

http://migrantsatsea.wordpress.com/2011/04/05/libyan-migrant-boats-carrying-over-400-people-missing-reports-of-deaths/

The Independent, le 06-04-11

Refugees escaping Libya ’found in sea with gunshot wounds’

The bodies of sub-Saharan refugees who tried to escape Libya by boat have been found in the sea.

http://www.independent.co.uk/news/world/africa/refugees-escaping-libya-found-in-sea-with-gunshot-wounds-2264040.html

ARCI, le 07-04-11

La tragedia del canale di Sicilia. Il nostro lutto, il nostro impegno

Le communiqué de presse de l’association italienne ARCI à propos du naufrage dans le canal de Sicile, de ce mercredi 6 avril.

http://www.arci.it/speciale/comunicati_stampa/la_tragedia_del_canale_di_sicilia_il_nostro_lutto_il_nostro_impegno/index.html

La Gazetta del mezzogiorno,

A Manduria 1.716, a Potenza 483 « Libertè » : fuga in massa in Puglia

Chaque jour des centaines de personnes enfermées dans le centre de rétention provisoire de Manduria, ouvert la semaine dernière, tentent et réussissent l’évasion. Samedi 1er avril, 2 vagues d’évasions ont eu lieu. Une première en début de journée : armés de pierres qu’ils ont lancé contre leurs geôliers, les retenus ont réussi à défoncer les grilles et 200 d’entre eux ont pu s’évader.
La deuxième révolte a eu lieu dans l’après-midi alors qu’à l’extérieur du camp se tenait une manifestation de solidarité qui demandait à ce que tout le monde soit libéré, plusieurs centaines de prisonniers se sont révoltés et 400 ont réussi à sortir. Plusieurs d’entre eux se sont alors mélangés aux manifestants et manifestantes et tout le monde a manifesté ensemble, bloquant la route au cri de « Liberté ! » (en français). D’autres fugitifs se sont dispersés dans la campagne aux alentours. En fin d’après-midi, les gens pouvaient entrer et sortir librement du camp, les forces de l’ordre ayant choisi cette solution pour baisser le niveau de tension.
Les personnes enfermées sur le camp de Manduria disent pour la plupart qu’elles veulent rejoindre la France ou d’autres pays d’Europe où les attendent famille et amis. Plusieurs disent ne pas demander l’amélioration de leurs conditions d’enfermement mais la liberté de circuler.
Au cours des évènements, plusieurs personnes parmi les immigrés enfermés ont été blessées par la police, 2 ont du être hospitalisés. Au moins un prisonnier a tenté de s’immoler. Certains témoignages font état de grands moments de tension avec des policiers poursuivant les évadés la main sur leur arme.

http://www.lagazzettadelmezzogiorno.it/notizia.php?IDCategoria=2699&IDNotizia=416549

Sur Melting Pot : autres témoignages de manifestations contre l’enfermement des étrangers et pour la liberté de circulation.

http://www.meltingpot.org/articolo16629.html

AFP, le 01/04/2011

Italie/migrants : l’évacuation de Lampedusa suspendue, tensions dans le Sud

Alors que l’évacuation des migrants à bord de bateaux (3 dont un militaire) a été suspendue vendredi 1er, à cause du mauvais temps, 2 300 migrants ont déjà été évacués vers le centre de Manduria (sud de l’Italie). Le campement est prévu pour accueillir entre 6 à 8 migrants dans chacune des 400 tentes. La tension monte dans le camp, où les migrants se plaignent de l’absence d’électricité et d’eau. Certains d’entre eux ce sont échappés. Le gouvernement italien est en train de se concerter avec les régions afin de créer d’autres centres de ce type.

Voir aussi :

Italie : des immigrés s’enfuient d’un camp, aidés par l’extrême gauche
Cet article qui est accompagné de quelques photos, relate l’évasion de plusieurs migrants tunisiens du camp de Manduria.

http://fr.novopress.info/81802/italie-des-immigres-senfuient-dun-camp-aides-par-lextreme-gauche/

Jura Libertaire Blog, le 03/04/2011

Italie, Méditerranée, France, quelques nouvelles des front(ière)s

Un article qui fait un point sur la situation dans différents lieux en Italie. A Manduria (camp au sud de l’Italie), la situation est particulièrement tendue. Des migrants ont tenté de s’échapper, la police est intervenue, il y’aurait des blessés. La police a, par la suite laisser le camp ouvert, laissant les migrants aller et venir afin de calmer la situation. D’après cet article, un des migrants aurait tenté de s’immoler.
A Vintimille, de plus en plus de personnes s’amassent dans la ville, refoulées à la frontière par la France, des manifestations pour la liberté de circuler ont eu lieu.

http://juralibertaire.over-blog.com/article-italie-mediterranee-france-quelques-nouvelles-des-front-iere-s-70889925-comments.html

2-Négociations Italie-Tunisie

Le Monde, le 01/04/2011

Pour Berlusconi, le rapatriement des migrants est la "solution principale"

Silvio Berlusconi a clairement annoncé son intention de demander à la Tunisie de reprendre les milliers de ses ressortissants qui se trouvent en Italie, qu’il considère comme « la solution principale ». Il a aussi annoncé son intention d’ouvrir des centres d’accueil spécifiques près des frontières pour les migrants qui voudraient rejoindre la France par exemple ? Il évoque la possibilité d’un visa temporaire pour circuler librement au sein de l’espace Schengen, ce qui permettrait de surmonter les obstacles que pose la France. M. Berlusconi, qui sera lundi à Tunis pour rencontrer le premier ministre Béji Caïd Essebsi, a estimé qu’une "solution décisive pourra être prise après" cette rencontre. "Nous irons à Tunis pour convaincre, voire contraindre la Tunisie à maintenir les engagements pris" a indiqué M. Maroni, qui accompagnera M. Berlusconi.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/04/01/pour-berlusconi-le-rapatriement-des-migrants-est-la-solution-principale_1501924_3214.html

AFP, le 04/04/2011

Une douzaine d’ONG européennes ont réclamé lundi un moratoire sur les renvois dans leur pays des migrants tunisiens arrivés en Italie alors que le chef du gouvernement de ce pays, Silvio Berlusconi, se trouvait à Tunis pour tenter de trouver une solution à cette question.

ANSA, le 18/03/2011

Ministro Maroni firma accordo con la Tunisia

L’agence presse italienne ANSA diffuse des informations relatives à l’accord (il s’agit d’un procès verbale) entre Italie et Tunisie, suite à la visite de Maroni aujourd’hui : la Tunisie refuserait l’expulsion des 20.000 migrants arrivés jusqu’à maintenant, telle que proposée par l’Italie, mais elle s’engagerait (selon déclarations italiennes) à renforcer les contrôles de ses frontières. Pour faire cela l’Italie lui offrira : 6 motos vedettes, 4 patrouilleurs ainsi que un centaine de 4X4. Selon l’Italie la Tunisie s’engagerait à accepter la réadmission rapide de ceux qui arriveront dans les prochains jours. Les mêmes jours pendant lesquels devrait s’appliquer la protection temporaire.

http://www.ansa.it/web/notizie/rubriche/speciali/2011/03/18/visualizza_new.html_1534187903.html

Le Figaro, le 05/04/2011

Rome offre la France aux immigrés tunisiens

Plusieurs centaines d’immigrés tunisiens provenant de Lampedusa pourront se présenter au poste-frontière de Vintimille muni d’un « permis temporaire de séjour ». Ce document sera délivré par les autorités italiennes pour une durée de trois mois reconductible, afin de faciliter les rapprochements familiaux. Les autorités n’auront plus d’autre choix que de les laisser passer. Le gouvernement de Silvio Berlusconi a tenté d’obtenir de la Tunisie qu’elle reprenne la plus grande partie des quelque 22.000 clandestins tunisiens débarqués en Italie depuis le début de l’année.

http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/05/01003-20110405ARTFIG00741-rome-offre-la-france-aux-immigres-tunisiens.php

Corriere del Ticino, le 07-04-11

Primo rimpatrio di immigrati

Ce soir la 1ère expulsion groupée de Tunisiens venant d’arriver en Italie a eu lieu : un avion a décollé de lampedusa avec une trentaine d’expulsés à bord.
En Tunisie 190 personnes ont été interpellées ce matin alors qu’elle s’apprêtait à tenter la traversée de la mediterranée et attendent de comparaitre devant un juge. 150 autres personnes auraient été arrêtées pour la même chose dans la nuit de mardi à mercredi.

http://www.cdt.ch/mondo/cronaca/42260/primo-rimpatrio-di-immigrati.html

Site de la FTCR, le 08-04-11

FTCR : Accord Tuniso - Italien sur les harragas. Après la joie de courte durée, retour des pratiques non-légales

Alors que le gouvernement italien vient d’annoncer l’octroi de 20 000 visas temporaires pour raisons humanitaires, la FTCR apprend que la contre partie de l’octroi de ces visas serait « le rapatriement forcé par petits contingents à l’abri des médias et en présence des autorités consulaires tunisiennes ».

http://www.ftcr.eu/

3-France : l’UE condamne les refoulements à la frontière italienne

Fillon propose une offre à la Tunisie contre la reprise de ses ressortissants

L’Etat français revendique la légitimité et la légalité du blocage de ses frontières et des renvois systématiques vers l’Italie. Le gouvernement français va, comme le gouvernement italien, tenter de passer des accords avec la Tunisie pour leur faire accepter des expulsions massives.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/fillon-propose-une-offre-a-la-tunisie-contre-la-reprise-de-ses-ressortissants/id-menu-957.html

Riviera24, 04/04/2011

De plus en plus de personnes s’amassent à la frontière franco-italienne, tentent des passages (en train, en voiture ou la nuit à pied par les montagnes) et sont inlassablement arrêtées et refoulées par les autorités françaises.
Hier une manifestation pour la liberté de circulation a eu lieu. Les manifestantes et manifestants, qui étaient plusieurs centaines, ont tenté d’aller au consulat français mais ont été confrontés aux forces de l’ordre avant de pouvoir y arriver.

http://www.riviera24.it/articoli/2011/04/2/106832/corteo-oggi-a-ventimiglia-pro-tunisini-un-gruppo-di-facinorosi-lancia-uova-contro-la-polizia

Le Point, le 01/04/2011

Immigration : Bruxelles condamne les contrôles mis en place en France

La Commission européenne a condamné vendredi, les contrôles que la France a mis en place à la frontière avec l’Italie. Elle a précisé que la France n’avait pas le droit de les renvoyer en Italie. Une quarantaine de clandestins tunisiens sont interceptés chaque jour et renvoyés à Vintimille, en Italie. Le désaccord persiste entre les autorités françaises, persuadées d’être dans leur bon droit (un accord existe avec l’Italie) et la commission qui juge ces contrôles contraire au traité de Schengen.
Berlusconi voudrait pouvoir organiser les renvois au rythme de 100 par jour, mais pour le moment la Tunisie accepte de reprendre 4 de ses ressortissants par jour. La Commission paie les coûts de ces retours et assure 75 % de la compensation financière qui peut être offerte pour aider les retours volontaires. Il n’existe à ce jour aucun accord de réadmission entre la Tunisie et l’UE.

http://www.lepoint.fr/monde/immigration-bruxelles-condamne-les-controles-mis-en-place-en-france-01-04-2011-1314214_24.php

La Libre.Be, le 01/04/2011

"Les autorités françaises ne peuvent pas les renvoyer en Italie"

La France et l’Italie sont membres de Schengen, l’espace européen sans frontières intérieures, a rappelé Cécilia Malmström lors d’une conférence de presse à Bruxelles. Un état peut rétablir des contrôles à ses frontières, uniquement en cas de troubles grave à l’ordre public, ce qui n’est pas le cas, d’après la commissaire. De plus, l’état doit, dans ce cas saisir la commission européenne, ce qui n’a pas été fait.

http://www.lalibre.be/actu/international/article/652280/les-autorites-francaises-ne-peuvent-pas-les-renvoyer-en-italie.html

Le Figaro, le 05/04/2011

2800 clandestins tunisiens interpellés

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a indiqué que 2.800 Tunisiens en situation irrégulière avaient été interpellés en un mois. 1700 d’entre eux ont déjà été reconduits à la frontière.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/04/05/97001-20110405FILWWW00543-2800-clandestins-tunisiens-interpelles.php

Le Figaro, le 01/04/2011

Claude Guéant reste ferme face à Bruxelles

Alors que Cécilia Malmström a condamné les contrôles mis en place par la France à la frontière italienne, Claude Guéant estime que l’article 6 de la directive retour (qui fixe les règles de réadmissions) a été « scrupuleusement respecté ». Selon cette disposition, « les États-membres peuvent s’abstenir de prendre une décision de retour à l’encontre d’un ressortissant d’un pays tiers en séjour irrégulier sur leur territoire si le ressortissant concerné d’un pays tiers est repris par un autre État-membre en vertu d’accords ou d’arrangements bilatéraux ». Or, c’est exactement le cas de la France. Depuis 1997, elle est liée à l’Italie par une convention bilatérale, dite « de Chambéry », qui autorise le renvoi des migrants en situation irrégulière. Le sujet sera discuté le 11 avril à Luxembourg par les ministres de l’Intérieur de l’UE.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/04/01/01016-20110401ARTFIG00707-claude-gueant-reste-ferme-face-a-bruxelles.php

Le Figaro, le 03/04/2011

Un sommet sur l’immigration entre Berlusconi et Sarkozy

Un sommet réunissant des dirigeants italiens et français devrait se tenir prochainement pour discuter la question de l’immigration. Ce sommet apparait comme une tentative française de garder des bonnes relations avec l’Italie.
Si le dialogue devrait reprendre avec la France, les relations se tendent avec la Tunisie. Silvio Berlusconi, qui se rendait lundi à Tunis, a dit vouloir s’assurer « qu’un gouvernement non élu et faible réussira à s’imposer » dans la lutte contre l’immigration.

4-L’UE : quelles solutions face aux flux migratoires ?

Conseil Européen, le 26/03/2011

Conseil européen sur voisinage méridional/migration

Les conclusions du conseil européen, qui s’est réuni le 25 mars 2011, sont disponibles en ligne. Après avoir réaffirmer leur solidarité avec les pays les plus affectés par les flux migratoires, les Vingt-sept ont encore à nouveau demandé à la Commission de leur présenter bien en amont du Sommet de juin ses propositions relatives à une « approche globale des migrations » et aux « partenariats de mobilité ». Des déplacements de la commissaire des affaires intérieurs ont déjà été effectués en Egypte et en Tunisien pour préparer de futurs accords. Il a aussi été réaffirmé la nécessité de renforcer l’agence Frontex et de parvenir à un accord sur la révision du règlement de l’agence d’ici à juin 2011.
Les conclusions de la commission (p. 7 à 10 : Libye/voisinage méridional) :
FR :http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/fr/ec/120305.pdf

EN : http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/en/ec/120296.pdf

Des extraits en anglais : http://migrantsatsea.wordpress.com/2011/03/26/european-council-meeting-conclusions-re-migrant-and-refugee-flows-from-north-africa/

Migrants at sea, le 05/04/2011

Frontex Releases its “Fundamental Rights Strategy”

Quelles suites à donner à l’opération conjointe Frontex ?

http://migrantsatsea.wordpress.com/2011/04/05/frontex-releases-its-%E2%80%9Cfundamental-rights-strategy%E2%80%9D/

Le Figaro, le 06-04-11

Schengen, une citadelle
aux remparts fragiles

Avec vingt-cinq États membres et, sans barrière, plus de 400 millions d’âmes, faute de défense collective et de volonté politique, la citadelle exemplaire s’inquiète d’être assiégée.

http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/05/01003-20110405ARTFIG00749-schengen-une-citadelle-aux-remparts-fragiles.php

7 sur 7, le 06-04-11

L’Europe préconise un accueil exceptionnel des réfugiés libyens

La Commissaire européenne chargée des questions d’immigration Cecilia Malmström a demandé mercredi aux Etats de l’UE de prendre en charge les Libyens fuyant les combats dans leur pays. Elle propose de leur accorder le statut de protection temporaire. ce statut, crée en 2011 n’a encore jamais été utilisé. La mise en oeuvre de cette procédure sera discutée à la réunion des ministres de l’Intérieur de l’UE le 11 avril à Luxembourg.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1246869/2011/04/06/L-Europe-preconise-un-accueil-exceptionnel-des-refugies-libyens.dhtml

Site Parlement Européen, le 05-04-11

Flux migratoires liés à l’instabilité : portée et rôle de la politique étrangère de l’UE

Résolution du Parlement européen du 5 avril 2011 sur les flux migratoires liés à l’instabilité : portée et rôle de la politique étrangère de l’UE .

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P7-TA-2011-0121&language=FR

5-Réfugiés à la frontière tuniso-libyenne

La CIMADE, le 05/04/2011

LA SITUATION D’URGENCE A LA FRONTIERE TUNISOLYBIENNE (pour une solidarité européenne dans l’accueil des réfugiés et pour un moratoire sur les revois forcés vers la Tunisie)

Il s’agit d’un dossier de presse de la CIMADE en vue d’une conférence de presse qui aura lieu cette semaine sur la situation des réfugiés à la frontière tuniso-libyenne. Le dossier commence par une présentation du contexte, avec des chiffres bien précis : 204 751 personnes auraient fui La Libye vers la Tunisie, dont 183 953 à Ras Jedir ; 147 045 auraient été évacuées vers leur pays d’origine (chiffres au 1er avril 2011. Si certains nationaux ont pu être rapatriés rapidement (égyptiens), pour d’autres cela a été plus problématique (les Bengladais). 1 800 personnes sont toujours dans des camps à la frontière, dont 1/3 d’entre eux ne peuvent être rapatriés dans leurs pays d’origine.
Le dossier contient ensuite un certain nombre de communiqués de presse (Migreurop, REMDH, Médecins du Monde...).

http://infos.lacimade.org/presse/DP_mission_Tunisie_Lybie.pdf

Migrants at sea, le 03/04/2011
Tunisian Migrant Crisis vs. Italian Migrant Crisis - Comparing the Numbers

Since the mid-January 2011, tens of thousands of people have been on the move as a result of the events in Tunisia. So far Italy has received about 20,000 migrants and a smaller number of asylum seekers. The 20,000 migrants are almost all Tunisian nationals. At the same time, Tunisia has received over 150,000 asylum seekers and others who have fled from Libya. Tunisia has received 7.5 times as many people as Italy over the past 2 ½ months. There is no comparison between the humanitarian crises faced by the two countries. The Tunisian ministry of foreign affairs called on Italy to show proof of their solidarity with the Tunisian people in this important transitional stage.

http://migrantsatsea.wordpress.com/2011/04/03/tunisian-migrant-crisis-vs-italian-migrant-crisis-%E2%80%93-comparing-the-numbers/

Relief Web, le 04/04/2011

Libyan Arab Jamahiriyah : Crisis Situation Report No. 20

Une carte qui présente les mouvements de réfugiés vers les différents pays frontaliers de la Libye.

http://www.reliefweb.int/rw/RWFiles2011.nsf/FilesByRWDocUnidFilename/MUMA-8FL2HV-full_report.pdf/$File/full_report.pdf


Documents

Revue de presse Semaine du 4 au 8-04

(PDF – 728.1 ko)