CHRONOLOGIE

Cette chronologie vise à rendre intelligibles les politiques européennes en matière de migration et d’asile en s’appuyant sur une périodisation où sont mis en vis-à-vis le cadre juridique (colonnes A1 à A3), les discours (B1) et les réalités (B2). Elle est mise à jour deux fois par an.
L’intention est d’illustrer la manière dont la politique de fermeture des frontières de l’Union européenne entraîne, outre son cortège de drames, de violations des droits de la personne et d’absurdités parfois ingérables par ceux-là mêmes qui la mettent en œuvre, dans une surenchère dont les effets semblent parfois échapper aux protagonistes, des marchandages entre Etats où migrants, réfugiés et personnes déplacées forment une monnaie d’échange. Ce processus a pour horizon l’enfermement injuste, la répression et l’errance d’un nombre accru de candidats à la migration. La chronologie suggère que, si cette tendance continue à prévaloir, on s’achemine vers un système d’assignation à résidence des populations des pays « tiers », c’est-à-dire vers une nouvelle version de l’apartheid à l’échelle planétaire, où des camps seraient chargés de maintenir à distance des populations rejetées de part et d’autre.

Dernière mise à jour le 10/02/2014


Documents

Chronologie février 2014

(PDF – 503.6 ko)