REVUE DE PRESSE, Réfugié-e-s Libye

du 22 au 29 avril

D’après le HCR, ils sont près de 335,000 réfugiés fuyant la Libye à avoir franchi la frontière tunisienne depuis le début de la crise. Si jusque là, il s’agissait principalement de travailleurs de pays tiers, depuis ces deux dernières semaines, des familles de libyens arrivent en nombre au poste de frontière de Dehiba, un peu plus au sud de Ras Jedir. Ces réfugiés sont des habitants de petits villages des montagnes du sud de la Libye qui ont été la cible d’attaques de brigades pro-Kadhafi ces dernières semaines.

D’après le HCR encore, ils sont près de 30,000 libyens, principalement des familles, à avoir franchi récemment la frontière tuniso-libyenne. La plupart d’entre eux ont trouvé refuge dans des familles d’accueil tunisienne dans la région. Un camp a également été installé par le HCR à proximité de Dehiba, qui héberge quelques 2,000 réfugiés.
Les affrontements entre insurgés et les forces du régime Kadhafi se déplacent vers la frontière tunisienne. En effet, les combats pour le contrôle du poste frontière entre la Tunisie et la Libye se sont intensifiés jeudi 28 avril, ce qui a stoppé net les flux d’arrivées de réfugiés libyens, qui étaient pourtant plus de 3,000 à franchir la frontière mercredi 27.

De son côté le gouvernement nigérien demande de l’aide pour prendre en charge les 59,000 africains qui se sont réfugiés sur son territoire depuis la mi-février. Ils se trouvent généralement à Dirkou, première ville après la frontière libyenne.

Du côté ouest, des centaines de personnes sont toujours coincés à la frontière égyptienne, certains depuis plus d’un mois. D’après le HCR, 600 demandeurs d’asile se trouvent au poste frontière. L’Egypte a par ailleurs était critiqué pour la manière qu’elle a de gérer cette crise.

1/Frontière tunisienne : arrivées de familles libyennes réfugiées et intensification des combats

2/Frontière égyptienne et nigérienne

1/Frontière tunisienne : arrivées de familles libyennes réfugiées et intensification des combats

Le HCR, le 29-04-11

Des tensions à la frontière entre la Libye et la Tunisie jugulent l’exode de réfugiés

La porte-parole du HCR, Melissa Fleming a fait part, lors de la conférence de presse du 29 avril 2011, de son inquiétude pour les personnes fuyant la Libye qui pourraient être coincés entre les tirs croisés des insurgés et des pro-Kadhafi. En effet, ils étaient des milliers de libyens à franchir chaque jour le poste frontière de Dehiba, mais depuis l’intensification des combats pour le contrôle du poste frontière, le jeudi 28 avril, les flux de réfugiés se sont stoppés. Quelques 2000 personnes sont hébergés dans un camp installé par le HCR, à quelques kilomètres de la frontière.
D’après des réfugiés somaliens qui se trouvent dans le camp de la Choucha (plus au nord), 3 somaliens se sont noyés en tentant de rejoindre l’Europe.

http://www.unhcr.fr/4dbab2f9c.html

Le HCR, le 29-04-11

Exodus of Berbers to southern Tunisia interrupted by border clashes

Fighting for control of a crossing point on the Tunisia-Libya border appears to have interrupted the exodus of civilians fleeing from Libya’s Western Mountains. In Geneva, spokesperson Melissa Fleming told journalists that UNHCR was "very concerned that people fleeing Libya could be caught in the crossfire as government and opposition forces battle for control in the border area."

http://www.unhcr.org/4dbad2a89.html

AFP, le 26-04-11

Tunisie : à Dehiba, où sont les réfugiés libyens annoncés ?

A Dehiba, un poste frontière qui sépare La Libye et la Tunisie, 15 000 libyens qui fuient les combats dans le sud-ouest du pays ont franchi la frontière. Un camp, de moindre ampleur que celui de Choucha a été installé. Un peu plus de 5 000 personnes y ont séjourné depuis son ouverture il ya une dizaine de jours. Ensuite ils partent ailleurs.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h6v8TBmg8JMplGmpwv2CLvNd_1Hw?docId=CNG.2d49f66724f7f05ec2f49f75b49822ee.101

Reuters, le 24-04-11

Les berbères libyens se réfugient en Tunisie

Les berbères des montagnes au sud ouest de Tripoli, dont le régime du colonel Mouammar Kadhafi s’est toujours méfié, se réfugient en Tunisie et font état de pilonnages intensifs pour nettoyer leurs villages isolés. La capture du poste-frontière de Dehibat-Wazin par les rebelles la semaine dernière a permis à ces réfugiés de s’abriter en Tunisie. Les insurgés qui ont établis des points de contrôles sur plusieurs kilomètres dans le territoire libyen, s’attendent à une réplique des forces de Kadhafi pour tenter de reprendre le poste frontière. Le HCR estime que quelque 30 000 Libyens se sont réfugiés depuis le début du mois dans le sud de la Tunisie des milliers de refugiés libyens supplémentaires passent la frontière chaque jour.

http://www.convergencedesluttes.fr/index.php?post/2011/04/25/TRENTE-MILLE-LIBYENS-EN-TUNISIE

Courrier International, le 22-04-11

Les réfugiés libyens affluent en masse

Le sud tunisien, destination première des travailleurs étrangers fuyant les combats en Libye, est désormais un lieu de refuge pour des familles libyennes dont le nombre ne cesse d’augmenter. Le poste-frontière de Dehiba [à 200 km de la côte méditerranéenne] a été le premier à accueillir le flux des réfugiés venant des villes voisines. Ils sont des centaines de libyens à se réfugier en Tunisie, ils témoignent d’une répression de grande ampleur, perpétrés par des brigades pro-Kadhafi.

Tunisie Soir, le 22-04-11

Réorganisation du camp de Choucha pour renforcer la sécurité des déplacés

Vendredi 22 avril des affrontements entre les communautés tchadiennes et somaliennes ont fait 17 blessés. Des efforts de réorganisation sont en cours pour tenter d’assurer de meilleures conditions d’accueil des réfugiés.

http://www.tunisiesoir.com/index.php?option=com_content&view=article&id=39989 :&catid=52:general

Le HCR, le 19-04-11

Des milliers de Libyens fuient les combats dans l’ouest et rejoignent la Tunisie

Quelque 10 000 Libyens, principalement des familles, arrivées ces 10 derniers jours se trouveraient désormais dans cette région, hébergées dans des familles d’accueil. A Benghazi aussi, les autorités locales ont enregistré quelque 35 000 personnes déplacées internes. Le HCR estime toutefois que leur nombre approche les 100 000.

http://www.unhcr.fr/4dada4adc.html

2/Frontière égyptienne et nigérienne

NPR, le 29-04-11

In Egypt, Libyan Refugees Find Tough Conditions

On the Egyptian side of the Libya-Egypt border, buildings that used to be customs halls are now makeshift accommodation centers. U.N. High Commissioner for Refugees Nayana Bose says there are 600 asylum seekers and thousands more third-country nationals who are living at the border. Egypt has come under harsh criticism for the way it’s dealing with the refugee crisis. A recent report by Refugees International slammed the country’s military rulers.

http://www.npr.org/2011/04/29/135820574/in-egypt-libyan-refugees-find-tough-conditions

BBC News, le 27-04-11

Niger calls for aid for those fleeing Libya conflict

Niger’s government has appealed for help to deal with some 59,000 Africans who have fled Libya since February. The UN believes at least 335,000 people have fled Libya since the beginning of the conflict, including at least 200,000 foreign nationals. Niger has asked for donor assistance for the thousands of mainly Niger nationals who have arrived in the last few months, now staying in over-stretched camps. Most people have been arriving in Dirkou, in northern Niger, the first major town after travelling from the border with Libya.

http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-13213079


Documents

Revue de press 22 au 29 avril 2011 réfugiés Libye

(PDF – 280.3 ko)