REVUE DE PRESSE, Arrivées de migrant-e-s et réfugié-e-s en Europe

du 16 au 20 mai 2011

[FR] En Italie, les expulsions de Tunisien-ne-s sont à présent interrompues, la représentation tunisienne en Italie ne délivrant plus les autorisations. En effet, l’accord du 5 avril signé entre la Tunisie et l’Italie prévoyait la réadmission de 800 ressortissants tunisiens, chiffre désormais atteint. Les migrant-e-s enfermé-e-s à Lampedusa sont donc envoyé-e-s vers des centres de rétention de la péninsule.

Samedi dernier (14 mai) 1 300 personnes sont arrivées à Lampedusa (dont 200 qui venaient de Tunisie), ce qui amène à 1 800 le nombre de migrant-e-s présent-e-s sur l’île. Le même jour, les autorités tunisiennes sont venues en aide à un bateau en difficulté transportant des réfugié-e-s subsaharien-ne-s qui fuyaient la Libye. Il les ont conduit jusqu’au camp de la Choucha, à la frontière tuniso-libyenne.

Cette semaine, Médecins Sans Frontières (MSF) a fait circuler un communiqué pour appeler les états signataires de la convention de Genève et plus particulièrement les pays de l’UE à accueillir les réfugiés de la guerre en Libye. L’organisation dénonce le double discours politique européen qui affirme, d’un côté, faire la guerre en Libye pour protéger les civils, mais qui, de l’autre, ferme ses frontières aux victimes de cette même guerre.

De son côté, le HCR estime que 1 200 personnes seraient mortes en Méditerranée en tentant d’atteindre l’Europe au cours des deniers mois. L’agence de l’ONU a appelé vendredi dernier (13 mai), tous les acteurs sur place à respecter les codes de sauvetage en mer.

Dans cette revue de presse également, des articles critiques sur les débats autour de l’espace Schengen, et notamment un article du European Policy Centre (EPC) qui apporte des éléments sur le manque de clarté sur le statut juridique des permis temporaires délivrés par l’Italie (permis de résidence versus permis humanitaire).

1-Arrivées à Lampedusa et la situation en Italie

2-Interceptions de bateaux et morts en Méditerranée

3-Des débats autour de l’espace Schengen

4-Des organisations internationales dénoncent les politiques européennes en matière d’immigration

1- Arrivées à Lampedusa et la situation en Italie

Le Figaro, le 14-05-11

Arrivée de 1300 migrants à Lampedusa

1.300 migrants ont atteint ces dernières vingt-quatre heures l’île italienne de Lampedusa, a annoncé aujourd’hui la police italienne. Ces arrivées portent à 1.800 le nombre de migrants actuellement sur l’île. Depuis le début de l’année, plus de 35.000 Africains, dont 24.000 clandestins venus de Tunisie, ont atteint les côtes italiennes.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/05/14/97001-20110514FILWWW00424-arrivee-de-1300-migrants-a-lampedusa.php

Fortress Europe, le 18-05-11
[IT]La Sardegna dice no ai radar anti sbarchi

[FR]La Sardaigne dit non aux radars anti-embarcation

Des protestations ont eu lieu en Sardaigne contre l’installation des radars anti-immigrés prévu dans un projet financé par l’UE. Au total, 18 radars devraient être installés en Sardaigne et Sicile(un y est déjà installé).

http://fortresseurope.blogspot.com/2011/05/no-radar-i-sardi-contro-la.html

Associated Press, le 17-05-11

Italie : expulsion d’un Algérien, membre de groupes extrémistes, selon les autorités

Le gouvernement italien a annoncé mardi l’expulsion d’un ressortissant algérien dont la présence constituait selon lui un risque pour la sécurité du pays. Le ministère de l’Intérieur a précisé qu’Allam Baghdad appartenait à la fois à des groupes extrémistes algérien et libyen et qu’il avait déjà fait l’objet d’une expulsion en 2008. Des responsables italiens ont averti que des terroristes pourraient figurer parmi les milliers de migrants arrivés par bateau en provenance d’Afrique du Nord depuis le déclenchement en Tunisie du premier mouvement de contestation dans la région.

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5jExhAmoQxORiPRwUab-He163ZvUw?docId=6872419

La Repubblica, le 17-05-11

Immigrati : rimpatri tunisini sospesi, trasferiti in Cie Milano e Bologna

Les opérations d’expulsions groupées de Tunisiens arrivés en Italie sont pour le moment stoppées, la représentation tunisienne en Italie ne délivrant plus les laissez-passer. En fait l’accord passé début avril entre les gouvernements italien et tunisien valait pour 800 expulsions qui ont été effectuées. Les personnes nouvellement arrivées sont donc dirigées vers des centres de rétention du continent.

http://palermo.repubblica.it/dettaglio-news/09:55/3970760

El Corriere della Serra, le 18-05-11
Caos Lampedusa, tunisini protestano
Salta la visita di Bagnasco al CIE

Mercredi, un cardinal s’est rendu à Lampedusa pour une opération d’hommage symboliques aux morts en mer. Il devait aussi visiter le centre de rétention/accueil, chose qui n’a pas été faite. Des protestations des retenus et des mutilations ont eu lieu.

http://www.corriere.it/cronache/11_maggio_18/lampedusa-bagnasco_9ef858be-8157-11e0-ab0f-f30ae62858c8.shtml

Le Figaro, le 18-05-11

Lampedusa : fleurs pour les naufragés

Le cardinal Angela Bagnasco s’est rendu à Lampedusa pour une cérémonie au cours de laquelle une gerbe de fleurs et une croix ont été déposé au fond de l’océan, à la mémoire des naufragés en mer. La visite du centre de rétention n’a pas pu se faire à cause de protestations au sein du centre.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/05/18/97001-20110518FILWWW00661-lampedusa-fleurs-pour-les-naufrages.php

2- Interceptions de bateaux et morts en Méditerranée

The UNHCR, 13-05-11

Death on the Mediterranean

Three of the 10 survivors who attempted to reach Italy by boat, and drifted for weeks, are the Choucha camp. The UN refugee agency is now providing them assistance in Tunisia. They were locked up in a retention center when they landed on Libyan coasts.

http://www.unhcr.org/4dcd3b009.html

The Peninsula, 16-05-11

222 Italy-bound African migrants rescued off Tunisia

The Tunisian Coast Guard rescued 222 Italy-bound African illegal migrants off Tunisia. The migrants, who had departed from Libya, issued an SOS after their vessel sprang a leak. The Africans were transferred to a camp at Choucha, on the Tunisian-Libyan border.

http://www.thepeninsulaqatar.com/middle-east/152377-222-italy-bound-african-migrants-rescued-off-tunisia.html

L’Express, 15-05-11

Des migrants africains secourus au large de Djerba

Un bateau transportant des migrants sub-sahariens en provenance de Libye a été secourus par les autorités tunisiennes et conduit au camp de la Choucha. D’après le HCR 10% des réfugiés qui tentent le voyage meurent en mer. 12 000 d’entre eux ont été comptabiliser dans les centres de rétention de Malte et d’Italie et 1 200 personnes seraient mortes en Méditerranée, estime le HCR.

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/des-migrants-africains-secourus-au-large-de-djerba_992931.html

RFI, le 14-05-11

Libye : près de 1 200 migrants seraient morts en mer depuis le début de la crise

Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) estime que quelque 1 200 personnes fuyant la Libye pourraient avoir péri en Méditerranée ces derniers mois. Le HCR a de nouveau demandé, vendredi 13 mai, à tous les navires de respecter les codes de sauvetage en mer.

http://www.rfi.fr/afrique/20110514-libye-pres-1200-migrants-seraient-morts-mer

3- Des débats autour de l’espace Schengen

Euractiv, le 12-05-11

Schengen, jouet politique des Etats

Cet article revient sur les débats autour de l’espace Schengen. Il rappelle les principes autour desquels ces accords ont été fondées. Il revient aussi sur la partie de « ping-pong » entre l’Italie et la France concernant les migrants tunisiens. La Commission européenne n’a pas pris de positions claires pour le moment, mais elle a assuré qu’elle ferrait un examen sérieux des propositions de modifications des accords de Schengen formulée par les présidents français et italiens. Elle donnera des propositions législatives à la fin mai-début juin.

http://www.euractiv.fr/immigration-schengen-libre-circulation-frontiere-etats#fragment-1

Le Monde, le 17-05-11

L’Europe s’arrête aussi à Vintimille ?

Le point de vue d’un franco-italien sur les réactions politiques de ses deux pays d’appartenance, suite aux arrivées de migrants en provenance d’Afrique de Nord.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/17/l-europe-s-arrete-aussi-a-vintimille_1523213_3232.html

Fortress Europe, le 19-05-11

Libres comme le vent. On écrit Vintimille, on lit modernité

Voici le récit de plusieurs Tunisiens qui ont quitté leur pays pour gagner l’Europe et profiter de cette liberté tout nouvelle que la Tunisie a gagné depuis la chute du régime Ben Ali.

http://fortresseurope.blogspot.com/2011/04/libres-comme-le-vent-on-ecrit.html

European Policy Centre, le 03-05-11

Schengen area under pressure : controversial responses and worrying signs

[EN]Yves Pascouau reflects on the grey areas relating to the issuance of temporary residence permits to Tunisians with regard to EU rules as well as the proportionality of the French reaction. He then analyses the consequences of the Italian-French joint letter sent to EU officials proposing to revise the Schengen rules.

The matter in the Italian-French situation is that a grey zone is attached to the legal nature of the Italian permits. The difference is important, as in the first scenario, the documents are residence permits, and so migrants are entitled to move within the area, without being subject to systematic internal border checks, such as being asked to prove they have sufficient resources. In the second scenario, migrants are holding a ‘humanitarian’ permit and are not entitled to move and can be sent back to Italy.

After the arrival of some 3,500 Tunisians in France, the reaction of the French authorities has been to study the possibility of restoring internal border checks. Is this reaction proportionate when Tunisian and Egyptian authorities have kept their borders open in order to cope with more than 600,000 people fleeing war in Libya ?

[FR]Yves Pascouau met en lumière les zones d’ombres sur cette affaire des permis de résidence temporaire pour les Tunisiens au regard des règles européennes, ainsi que la proportionnalité de la réaction française. Ensuite il analyse les conséquences de la lettre jointe Italie-France, envoyée aux responsables européens pour proposer de réviser les règles de Schengen.

D’après son analyse le conflit qui divise l’Italie et la France repose sur le fait que le statut des permis temporaires délivrées par l’Italie n’ont pas un statut juridique clair. Les implications ne sont pas les mêmes : soit il s’agit d’un permis de résidence et alors les titulaires peuvent circuler librement dans l’espace Schengen sans qu’on les contrôle ou demande de justifier de leur ressources, soit il s’agit d’un permis humanitaire et auquel cas les tunisiens ne peuvent pas quitter l’Italie et la France a le droit de les y renvoyer.

Après l’arrivée de quelques 3,500 Tunisiens en France, la réaction des autorités française a été d’étudier la possibilité de rétablir les contrôles aux frontières internes. Cette réaction peut-elle être considérée comme proportionné quand les gouvernements tunisiens et égyptiens gardent leurs frontières pour laisser entrer les plus de 600 000 réfugiés qui fuient la guerre en Libye ?

http://www.epc.eu/documents/uploads/pub_1270_schengen_area_under_pressure_-_controversial_responses_and_worrying_signs.pdf

4-Des organisations internationales dénoncent les politiques européennes en matière d’immigration

News Press, le 18-05-11

HCR : des réfugiés retournent en Libye pour tenter de rejoindre l’Europe

« Des centaines de personnes qui avaient fui la Libye vers la Tunisie et l’Egypte ces dernières semaines sont revenues en espérant embarquer à bord de bateaux pour effectuer la traversée vers l’Europe. Parmi elles, il y a des réfugiés, y compris des membres des communautés somalienne, éthiopienne et érythréenne des camps de Choucha en Tunisie à la frontière avec la Libye », a indiqué une porte-parole du HCR, Melissa Fleming, lors d’une conférence de presse à Genève. A ce jour, environ 14.000 personnes sont arrivées par bateau en Italie et à Malte après avoir quitté la Libye, et plus de 1.200 personnes sont portées disparues depuis le 25 mars.

http://www.newspress.fr/Communique_FR_241201_780.aspx

Site de MSF, le 19-05-11

L’Europe doit accueillir les boat people fuyant la Libye

Médecins Sans Frontières publie aujourd’hui dans 11 journaux, une lettre à l’intention de plusieurs dirigeants des Etats de l’Union Européenne engagés dans la guerre en Libye. L’association y dénonce le double discours politique européen qui affirme, d’un côté, faire la guerre en Libye pour protéger les civils, mais qui, de l’autre, ferme ses frontières aux victimes de cette même guerre, au prétexte d’afflux de migrants illégaux.

Elle dénonce les conditions inacceptables dans les quelles les migrants sont accueillis en Europe et elle appelle tous les états européens à respecter leur obligations tant morale que légale à protéger des victimes de guerre.

http://www.msf.ch/news/communiques-de-presse/detail/europe-doit-accueillir-les-boat-people-fuyant-la-libye/

Lettre en anglais et français a circulé sur la liste le 19-05.

Revues de presse d’ARCi/ ARCI’s press review/ Rassegna stampa ARCI :

Le 17-05 : http://www.arci.it/immigrazione/oggi/arci_immigrazione_rassegna_stampa_17_05_2011/index.html

Le 18-05 : http://www.arci.it/immigrazione/oggi/arci_immigrazione_rassegna_stampa_18-05-2011/index.html

Le 19-05 : http://www.arci.it/immigrazione/oggi/arci_immigrazione_rassegna_stampa_19_05_2011/index.html

Le 20-05 :http://www.arci.it/immigrazione/oggi/arci_immigrazione_rassegna_stampa_20_05_2011/index.html


Documents

Revue de presse migrants Europe 16-20 mai

(PDF – 449.4 ko)