REVUE DE PRESSE Réfugié-e-s et migrant-e-s, Tunisie-Libye-Italie-UE

semaine du 23 au 27 mai

Plusieurs témoignages de réfugié-e-s, relayés sur le blog de Fortress Europe, attestent que des soldats de Kadhafi obligent les travailleur-se-s sub-saharien-ne-s à monter sur des bateaux à destination de l’Europe. Les survivant-e-s de la traversée décrivent des rafles dans les quartiers noirs de Tripoli, pour emmener ensuite les sub-saharien-ne-s dans un port où on les force à monter sur de vraies épaves de mer, en les menaçant avec des armes.
Comme cela est souligné sur le blog Fortress Europe, depuis le début de l’année, on compte 14 000 migrant-e-s et réfugié-e-s qui ont effectué la traversée au départ de la Libye et ils sont 1 400 à avoir disparu en mer (ce qui est bien entendu sans compter les naufrages dont on aurait pas entendu parler). Ce chiffre est nettement supérieur aux disparu-e-s en mer comptabilisé-e-s les années précédentes. On peut donc estimer que ces réfugié-e-s sub-saharien-ne-s sont victimes de la stratégie de représailles du régime de Kadhafi. Il faut aussi souligné la large responsabilité des autorités européennes dans ces naufrages. En effet, malgré le fait que des dispositifs importants soient déployés en Méditerranée (où Frontex et l’OTAN ont des opérations en cours), rien a été fait pour rendre les secours en mer plus rapides et efficaces.

La situation a gravement dégénéré cette semaine au camp de la Choucha. La tension était considérablement montée après un incendie dans la nuit de samedi à dimanche (21-22 avril) qui avait fait 4 mort-e-s et détruit une vingtaine de tentes. Le lundi 23, les réfugié-e-s ont protesté en bloquant la seule route qui communique entre la petite ville tunisienne de Ben Guerdane et la Libye, ce qui a particulièrement agacé les habitant-e-s de la région qui vivent principalement du commerce transfrontalier avec leur voisin. C’est au matin du 24 que la situation est devenue incontrôlable, lorsque les habitants ont attaqué le camp. Les militaires tunisiens ont lancé des gaz lacrymogène pour disperser la foule, mais des blessé-e-s ont été reporté. Avant ces événements, 3 500 personnes étaient toujours présentes sur le camp, un certain nombre d’entre eux-elles se seraient dispersé-e-s dans la campagne aux alentours.

Un article du nouvel Obs qui porte sur un incident passé inaperçu : au début du mois de mars de cette année, une cinquantaine de travailleur-se-s bangladais-ses qui étaient évacué-e-s par bateau de Libye vers la Grèce ont sauté à la mer pour éviter d’être rapatrié-e-s dans leur pays. Quatorze d’entre eux-elles sont porté-e-s disparu-e-s.

1/ Morts en Méditerranée et départs forcés de Libye

2/Réfugiés libyens à la frontière tunisienne (crise au camp de la Choucha)

3/Réfugiés à d’autres frontières

4/Autres

1/ Morts en Méditerranée et départs forcés de Libye

Fortress Europe, le 18/05/11

[FR] Expulsés vers l’Italie. La main du raïs derrière les débarquements

Un reportage a permis de récolter le récit de migrants sub-sahariens arrivés en Europe. D’après leur témoignages, les forces de Kadhafi ont forcé un certain nombre de personnes a monté dans les bateaux. Les migrants décrivent des rafles en pleine nuit dans les quartiers noirs de Tripoli ou Misrata. Un migrant camerounais raconte qu’il a été raflé dans un quartier noir de Misrata en pleine nuit, en même temps que quelques 200 autres personnes. Il ont ensuite été amené dans une zoné contrôlée par des militaires, à l’extérieur de la ville. D’après son témoignage, ils étaient quelques 900 personnes (dont des enfants) à être détenu. Ils sont restés enfermés pour plus d’un mois, avant d’être emmené sur la plage, et forcé à monter dans une embarcation. Les départs forcés se font depuis les ports de et de Janzour (un camp est installé à proximité).

http://fortresseurope.blogspot.com/2011/05/expulses-vers-litalie-la-main-du-rais.html

[IT]Deportati in Italia. La mano del ra’is dietro gli sbarchi

http://fortresseurope.blogspot.com/2011/05/deportati-in-italia-dietro-gli-sbarchi.html

[EN]Forced deportations to Italy. Gaddafi’s reprisal for the bombardments ?

http://fortresseurope.blogspot.com/2011/05/forced-deportations-to-italy-definitely.html

Blog Fortress Europe, le 21/05/11

Libye : 1400 morts depuis le début de l’année

Depuis le début de l’année il y’a exactement 1408 noms qui manquent à l’appel, des personnes qui se sont probablement noyés en Méditerranée. Ce chiffre est plus élevé que le nombre de morts sur toute l’années 2008 (1274 victimes). C’est la route libyenne la plus dangereuse, car sur les 14 000 personnes qui ont effectué la traversée depuis le début de cette années, plus de 1200 ont trouvé la mort. Et c’est bien sûr sans compter les naufrages dont on n’a pas entendu parler.
Cette augmentation considérable des morts en mer a une explication : Kadhafi. Ce sont ses soldats qui poussent des travailleurs sub-sahariens à embarquer dans de véritables épaves, en les menaçant avec des armes. Ils font des raids dans les quartiers noirs et les obligent à faire la traversée, en représailles aux bombardements occidentaux. Bien sûr la sécurité en mer n’étant pas une priorité, cela peut expliquer l’augmentation considérables des morts.

http://fortresseurope.blogspot.com/2011/05/libye-1400-morts-depuis-le-debut-de.html

Le Nouvel Obs, le 06/03/11

Des migrants bangladais évacués de Libye sautent du bateau : trois morts et 14 disparus

Au début du mois de mars, une cinquantaine de travailleurs bangladais ont sauté d’un bateau qui les amenaient de Libye vers la Crète en Grèce, probablement pour échapper au rapatriement vers leur pays. Les autorités grecques font état de trois morts, 14 disparus et un grand nombre de blessés hospitalisés.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110306.FAP5979/des-migrants-bangladais-evacues-de-libye-sautent-du-bateau-trois-morts-et-14-disparus.html

2/Réfugiés libyens à la frontière tunisienne (crise au camp de la Choucha)

Des militaires aspergent les réfugiés de gaz lacrymogène -
La population locale met le feu aux tentes

La situation a gravement dégénéré ces derniers jours au camp de la Choucha, en Tunisie, mis en place par le HCR depuis le 24 février dernier. D’après le HCR, au moins 700 réfugiés sont repartis vers la Libye avec l’intention de monter dans un bateau pour atteindre l’Europe, fuyant ainsi les mauvaises conditions de vie dans une situation qu’il semble s’éterniser à la Choucha. Le problème est qu’il n’y a que 900 propositions pour un resettlement au niveau mondial, alors qu’il sont plus de 6.000 à en avoir besoin.

Dans la nuit du 21 mai, un incendie a détruit une vingtaine de tentes et fait 4 morts. Cet incident a considérablement augmenté le sentiment d’insécurité et les tensions au sein du camp. Cette situation de tensions extrême a amené un groupe de plusieurs centaines réfugiés du camp à bloquer la route principale, des affrontements avec les habitants de la région ont eu lieu.

C’est au matin du 24 mai que la situation a complètement dégénérée quand des militaires ont ouvert le feu sur les réfugiés. Des habitants de la région ont attaqués le camp, brûlant les tentes. D’après des témoignages de réfugiés ils ont été attaqué au gaz lacrymogène et à balles réelles, ils ont du fuir dans la campagne aux alentours pour sauver leurs vies. Les militaires ont laissé faire les assaillants. Il semblerait que 2 à 3 mille personnes aient décidé de repartir en Libye.
Communiqué de presse de la délégation des réseaux Afrique-Europe-Interact et Welcome To Europe en Tunisie.

A circuler sur la liste en français, anglais et allemand cette semaine.

Romandie, le 22/05/11

Tunisie : des incendies font quatre morts dans un camp de réfugiés de Libye

Deux incendies aux origines indéterminées ont fait quatre morts dans la nuit de samedi à dimanche dans un camp de réfugiés en Tunisie à proximité de la frontière avec la Libye. Les victimes sont des réfugiés érythréens. La police a ouvert une enquête pour déterminer les causes de ces incendies.

http://www.romandie.com/news/n/_Tunisie_des_incendies_font_quatre_morts_dans_un_camp_de_refugies_de_Libye220520111105.asp

Brandon Sun, le 24/05/11

Tunisian army fires tear gas at refugees rioting on border with Libya

Tunisian troops fired tear gas and warning shots on Tuesday to stop fighting between local residents and refugees at a camp on the border with Libya. 3.500 were in the camp on Tuesday. Tensions escalated Sunday when some of the refugees staged a protest because they believed they were going to be sent back to their home countries. Four Eritrean refugees died when a fire spread through the Choucha camp, raising tension among its residents. On Monday the protesters blocked a highway near the camp. ON Tuesday, there were fighting between refugees and local residents. Tunisian troops moved in and fired tear gas and warning shots to restore order.

http://www.brandonsun.com/world/breaking-news/122495068.html?thx=y

Babnet Tunisie, le 22/05/11

Tunisie : Plus de 45 mille réfugiés libyens à Tataouine

Seulement un peu plus de 5% des réfugiés libyens dans la régions de Tataouine sont hébergés dans le camp érigée près de Dehiba, la plupart d’entre eux sont hébergés dans des familles de la région. Le chef du bureau régional du croissant rouge tunisien a déclaré que la région n’avait plus les moyens d’accueillir tous ces réfugiés, ni de répondre aux besoins en denrées alimentaires et aux impératifs sanitaires.

http://www.babnet.net/cadredetail-35646.asp

CIMADE, le 25/05/11

Cauchemar à la frontière Tuniso-libyenne : le camp de la Choucha mis à feu

La CIMADE a diffusé un communiqué à propos des incidents au camp de la Choucha, où il sont effectué une mission de quelques jours début mai, en partenariat avec le GADEM. L’association a été contacté par téléphone par des réfugiés désespérés qui racontent le chaos qui règne en ce moment au camp de la Choucha. Des habitants de la petite ville tunisienne de Ben Guernade, vivant principalement du commerce transfrontalier avec la Libye, ont été exaspérés par les protestations des réfugiés ce lundi qui ont bloqué la seule route qui communique avec le pays voisin. Ils ont attaqué le camp le jour suivant, avec des armes blanches, tentant de déloger les réfugiés.

http://www.lacimade.org/communiques/3277-Cauchemar---la-fronti-re-Tuniso-libyenne---le-camp-de-la-Chucha-mis---feu-

3/Réfugiés à d’autres frontières

The UNHCR, le 20/05/11

UNHCR works with Lebanon to help thousands fleeing Syria violence

The UN refugee agency is taking part in efforts to help thousands of Syrians who have fled violence and escaped to the border areas of Wadi Khaled and Tall Bire in northern Lebanon. Local leaders say some 1,400 people have crossed into these two regions over the past week. Local authorities estimate that around 4,000 Syrians have crossed to Lebanon recently. The exact numbers are difficult to confirm.

http://www.unhcr.org/4dd66d3e6.html

Caserta 24ore, le 21/05/11

Sinai : guardia di confine egiziana spara a profuga eritrea

Samedi passé la police égyptienne a tiré sur une femme érythréenne qui essayait de franchir la frontière Egypte-Israël. La femme venait juste d’être libérée par une bande de trafiquants à deux km à sud de Kerem Shalom. Les autorités égyptiennes auraient déclaré à l’agence Ma’an que la femme qui n’avait pas de documents en règle ne se serait pas arrêté à l’injonction des agents. La réfugiée a été amené à l’hôpital, et elle sera ensuite arrêtée pour "immigration illégale" et puis déportée en Érythrée (où elle sera très probablement enfermée).

http://www.caserta24ore.it/21052011/sinai-guardia-di-confine-egiziana-spara-a-profuga-eritrea/

4/Autres

Internazionale, le 19/05/11

Harraguantanamo

Un reportage de 70 photos d’un harragas tunisien arrivé à Paris via Lampedusa et l’Italie qui décrivent son parcours.

http://www.internazionale.it/harraguantanamo

Blog Fortress Europe, le 02/04/11

Caught in the crossfire. Foreigners in Libya during the revolution

A report on foreign workers stranded in Libya, where bombings take place.

http://fortresseurope.blogspot.com/2011/04/caught-in-crossfire-foreigners-in-libya.html

Revues de presse d’ARCI /ARCI press review/Rassegna stampa ARCI

Le 27 mai :http://www.arci.it/index.php?area=8&idcat=312

Le 26 mai : http://www.arci.it/index.php?area=8&idcat=312

Le 25 mai : http://www.arci.it/index.php?area=8&idcat=312

Le 22-23 mai : http://www.arci.it/immigrazione/archivio/arci_immigrazione_rassegna_stampa_22_23_maggio_2011/index.html


Documents

Revue de presse 23-27 mai 2011

(PDF – 520.6 ko)