REVUE DE PRESSE, Arrivées de migrant-e-s et réfugié-e-s en Europe,

du 20 au 24 juin 2011

Le conseil européen se réunissait ce vendredi 24 juin, pour décider des nouvelles orientations de la politique de coopération en Méditerranée. En vue de ce sommet, des organisations internationales telles que Human Right Watch, ou REMDH, ont diffusé des communiqués pour appeler l’UE à assumer sa responsabilité dans la protection internationale à offrir à celles et ceux qui ont dû fuir la violence.

L’association ASGI a diffusé un communiqué concernant l’accord signé par l’Italie avec le CNT libyen pour dénoncer son illégalité au regard de textes internationaux. Le communiqué rappelle que la Libye n’a jamais signé la convention de Genève et qu’on ne peut garantir la sécurité des réfugié-e-s qui y sont renvoyés (pour appuyer cela voir la vidéo « Rebelles dans le Sahara, mauvais traitements à la frontière » qui montre des rebelles qui maltraitent des réfugiés).

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a ouvert une enquête pour déterminer qui est responsable de la mort des plus de 1000 « boat people » portés disparus en Méditerranée depuis janvier. Les autorités nationales, le HCR, l’agence FRONTEX et l’OTAN seront entre autres interrogés.

1 / Conseil Européen du 24 juin, les organisations internationales demandent plus de solidarité

2/ Enfermement en Italie et accord migratoire Italie –CNT libyen

3/ Morts en Méditerranée

4/ Autres

1 / Conseil Européen du 24 juin, les organisations internationales demandent plus de solidarité

RFI, le 20-06-11

Accueil des réfugiés : le HCR demande plus de générosité aux pays riches

Ce 20 juin 2011, on célèbre les 60 ans de la convention de Genève sur le statut des réfugiés. Et comme chaque année le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) publie un rapport sur les tendances mondiales pour les réfugiés, déplacés et demandeurs d’asile. Un document très attendu qui montre cette fois-ci le profond déséquilibre en matière d’accueil entre les pays riches et les pays en développement.

http://www.rfi.fr/europe/20110619-accueil-refugies-le-hcr-demande-plus-generosite-pays-riches

HRW, le 20-06-11

UE : Il faut placer les droits humains au cœur de la politique migratoire européenne

En vue du Conseil Européen qui se tiendra le 24 juin prochain, Human Rights Watch (HRW) appelle l’Europe à avoir une politique plus humaine en matière d’immigration.

http://www.hrw.org/fr/news/2011/06/20/ue-il-faut-placer-les-droits-humains-au-c-ur-de-la-politique-migratoire-europ-enne

ANSA, le 21-06-11

[IT]Ribelli nel Sahara, maltrattamenti alla frontier

Un video pubblicato in esclusiva sul sito dell’Ansa (www.ansa.it) documenta infatti anche violenze e umiliazioni da parte delle truppe ribelli che combattono il regime del colonnello. Quest’ultimo ha infatti assoldato numerosi stranieri come mercenari per il suo esercito. Le immagini, girate di nascosto con un cellulare a Kufra, una localita’ al confine tra la Libia e il Sudan, riprendono un gruppo di migranti bloccati dalle truppe anti governative.

I profughi, tra i quali si notano alcuni minori, hanno le mani legate e sono costretti dai militari a strisciare per terra. Le immagini riprendono gli uomini in divisa, armati con mitra Kalasnikov, mentre colpiscono gli immigrati con alcuni frustini. Il video e’ stato girato da un nigeriano di 32 anni che ha cercato di fare il doppio gioco : prima si e’ proposto come ’’informatore’’, facendo capire ai ribelli di poter fornire loro informazioni sul flusso di profughi provenienti dal deserto del Sahara.

Rebelles dans le Sahara, mauvais traitements à la frontière

Une vidéo qui montre les humiliations et les mauvais traitements que les rebelles libyens font subir aux réfugiés sub-sahariens. La vidéo a apparemment été tournée à partir du téléphone d’un jeune nigérian qui est parvenu à rejoindre Lampedusa. Les images sont relayés par l’agence de presse italienne ANSA. Sur la vidéo on voit des réfugiés (certains très jeunes) les mains ligotées, obligés à ramper sur le sol, par des hommes armés de Kalachnikov. Les images montrent aussi des coups de fouet et on voit après beaucoup d’entre eux allongés sur le sol, les mains ligotées dans le dos.

Rebels in the Sahara, bad treatments at the border

A video shows sub-Saharan refugees victims of humiliation and violence from Libyan rebels. This video was recorded by a young Nigerian man who reached Lampedusa. The video were posted by ANSA, the Italian press agency. It shows refugees (some of them are very young), with tied hands forced by Libyans rebels (armed with Kalashnikov) to crawl on the floor. Soldiers are whipping them and we can see refugees on the floor with hands tied in the back.

http://www.ansa.it/web/notizie/videogallery/mondo/2011/06/21/visualizza_new.html_814791112.html

Libération, le 21-06-11

Sauver les migrants fuyant la Libye pour sauver l’Europe

Le 24 juin prochain, le Conseil européen se réunira pour décider des nouvelles orientations de la politique de coopération en Méditerranée. Alors que jusque là, la politique de l’UE n’a consisté qu’au renforcement de la frontière Méditerranéenne, il faudrait penser à activer un certain nombre d’instruments que l’union a à sa disposition tels que la protection temporaire ou les réinstallations.

La Commission européenne propose, dans sa communication du 24 mai, de procéder à la réinstallation, dans l’UE, du plus grand nombre possible de personnes en besoin de protection et d’adopter un programme conjoint à cette fin.

http://www.liberation.fr/monde/01012344618-sauver-les-migrants-fuyant-la-libye-pour-sauver-l-europe

REMDH, le 22-06-11

[FR] REMDH : Pour que les migrants ne soient pas les grands perdants du Sommet européen du 24 juin

[EN] EMHRN : Migrants in danger of being the losers of the European Summit of June 24

Le Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme (REMDH) a adopté une note de position dans lequel il exprime sa crainte que les droits des migrants soient les grands perdants de la nouvelle stratégie européenne à l’égard des pays du sud de la Méditerranée qui luttent pour la démocratie. Tandis que la guerre fait rage en Libye, l’UE, qui n’accueille que 2% des réfugiés de Libye, dissuade les personnes qui fuient la violence de rejoindre la rive Nord de la Méditerranée.

FR : http://www.euromedrights.org/fr/dernieres-nouvelles/emhrn-releases/communiques-du-remdh-2011/9860.html

EN : http://www.euromedrights.org/en/news-en/emhrn-releases/emhrn-statements-2011/9866.html

2/ Enfermement en Italie et accord migratoire Italie –CNT libyen

La Repubblica, le 18-06-11

Immigrati, sbarchi a Pozzallo

In 235 su una carretta di 12 metri
Le 18 juin à l’aube à Pozzallo (Ragusa, Sicile) a débarqué un bateau de 12 mètres de long avec à bord 235 migrants, dont 19 femmes et 5 enfants.

http://palermo.repubblica.it/cronaca/2011/06/18/news/immigrati-17871876/

D’autres articles en italien sur les décisions du gouvernement italien des derniers jours en matière d’immigration (prolongement durée de détention à 18 mois, signature accord Italie-CNT Libyenne et proposition d’utiliser les bateaux OTAN pour bloquer les migrants).

http://www.ilmanifesto.it/archivi/commento/anno/2011/mese/06/articolo/4866/

http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20110618/manip2pg/03/manip2pz/305132/

http://blog.ilmanifesto.it/babel/2011/06/16/maroni-e-i-respingimenti-a-bengasi/

http://www.ilfattoquotidiano.it/2011/06/17/libia-maroni-chiedere-alle-navi-nato-di-bloccare-gli-immigrati/118818/

MSF, le 18-06-11

Medici Senza Frontiere chiede la chiusura dei centri di accoglienza a Kinisia e Palazzo San Gervasio

MSF critique la décision du gouvernement italien de prolonger la durée de détention dans les CIE à 18 mois. MSF s’inquiète des conséquences d’une telle décision sur la santé mentale et physique des migrants et demande la fermeture de deux camps d’enfermement dans lesquels les conditions sont particulièrement difficile : le camp de Kinisia (Trapani,Sicile) et Palazzo San Gervasio (Potenza).

http://www.medicisenzafrontiere.it/msfinforma/comunicati_stampa.asp?id=2676&ref=listaHomepage

Liberazione, le 18-06-11

Rivolta nel Cie di Ponte Galeria

Une révolte a eu lieu dans le CIE de Rome, après l’annonce du prolongement de la durée de rétention à 18 mois.

http://www.liberazione.it/news-file/Rivolta-nel-Cie-di-Ponte-Galeria---LIBERAZIONE-IT.htm

ANSA, le 22-06-11

Libia : Frattini, immediato stop umanitario delle ostilita’

http://www.ansa.it/web/notizie/rubriche/speciali/2011/02/16/visualizza_new.html_1587570705.html

ASGI, le 20-06-11

Comunicato stampa ASGI - Gravi dubbi di legittimità dell’accordo tra Governo italiano e il CNT libico

L’association ASGI a diffusé un communiqué concernant l’accord signé la semaine passée entre le CNT libyen et le gouvernement italien. En premier lieu, l’association regrette de constater que le document n’ait pas été rendu public.

Le gouvernement italien n’a pas non plus clarifié le statut du précédent traité de gestion migratoire signé avec Kadhafi. Plus important encore, les refoulements qui sont prévus par le traité sont en contradiction avec un certains nombres de textes internationaux. Il ne garantit pas la sécurité des réfugié-e-s puisque des opérations militaires sont en cours sur l’ensemble du territoire libyen. De plus la Libye n’a jamais ratifié la convention de Genève.

Italiano :http://www.asgi.it/home_asgi.php?n=1679&l=it

English : http://www.statewatch.org/news/2011/jun/04italy-libya-asgi.htm

Terre des Hommes, le 22-06-11

Il grido dei ragazzi « clandestini »

Une enquête de l’association Terre des hommes dénonce l’enfermement des mineurs dans différents centres en Italie.

http://www.carta.org/2011/06/il-grido-dei-ragazzi-clandestini/

Médecins Sans Frontières, le 22-06-11

MSF Condemns Any Attempt To Send Boat People Back To Libya

With the European Council scheduled to meet again on Friday to discuss migration issues, the international medical humanitarian organization Doctors Without Borders/Médecins Sans Frontières (MSF) today condemned the terms of a bilateral agreement signed on June 17 between Italy and the Libyan National Transition Council.

http://www.doctorswithoutborders.org/press/release.cfm?id=5400&cat=press-release

3/ Morts en Méditerranée

El Watan, le 22-06-11

La Méditerranée, cimetière à ciel ouvert

Entre 1 500 et 1 800 morts en Méditerranée ont été répertorié entre janvier et juin 2011, en tentant de venir se réfugier en Europe d’après le rapport de deux ONG : Forteresse Europe et United for Intercultural Action. En 2006, 2000 morts avaient été recensés, pour toute l’année, et 1785 en 2007. Toutes les autres années, le nombre de morts répertoriés était inférieur à 1500 », souligne le même rapport.
« Depuis janvier, United a recensé 1387 noyés en Méditerranée après avoir quitté l’Afrique du Nord, portant à 15 551 le nombre de morts recensés depuis 1993. Fortress Europe évoque, de son côté, 1802 décès, soit 17 627 depuis 1988. » Il est utile de noter que les chiffres avancés ne sont l’estimation que des cadavres repêchés, l’ONG United précise que « le total peut être multiplié par trois ».

http://www.elwatan.com/actualite/la-mediterranee-cimetiere-a-ciel-ouvert-22-06-2011-129721_109.php

Site du Conseil de l’Europe, le 23-06-11

L’APCE ouvre une enquête pour établir les responsabilités dans les pertes en vies humaines en Méditerranée (Communiqué de presse)

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a ouvert une enquête pour déterminer qui est responsable de la mort des plus de 1000 « boat people » portés disparus en Méditerranée depuis janvier 2011 en tentant de gagner le territoire européen à partir de l’Afrique du Nord.

L’enquête tentera de déterminer comment ces bateaux sont – ou ne sont pas - interceptés par les différentes unités nationales de garde-côtes, par l’agence FRONTEX. Les autorités nationales, le HCR, l’agence FRONTEX et l’OTAN seront entre autres interrogé.

https://wcd.coe.int/wcd/ViewDoc.jsp?Ref=AP-PR035%282011%29&Language=lanFrench&Ver=original&BackColorInternet=F5CA75&BackColorIntranet=F5CA75&BackColorLogged=A9BACE

4/ Autres

LE GISTI, le 20-06-11

L’Europe vacille sous le fantasme de l’invasion tunisienne

Voici le rapport de mission issu des deux missions d’observation à la frontière italo-française des 10 et 12 avril et des 16 et 18 avril, réalisé par deux associations françaises, l’Anafé et le Gisti.

http://www.gisti.org/IMG/pdf/hc_2011-06-17_rapport_vintimille_anafe-gisti.pdf

Romandie, le 22-06-11

CEDH : l’Italie en justice pour le refoulement en mer d’immigrants africains

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a mis en délibéré mercredi sa décision concernant une requête contre l’Italie soutenue par les représentants de migrants érythréens et somaliens refoulés en haute mer vers la Libye en 2009. Des garde-côtes italiens avaient intercepté le 6 mai 2009 au sud de l’île de Lampedusa, environ 200 personnes qui tentaient de fuir la Libye. Ils avaient été transférés sur des bateaux militaires italiens pour être ramenés vers Tripoli. Les avocats ont plaidé le nom respect de l’article 3 de la CESDH, qui interdit la torture.

Dans une résolution adoptée mardi, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (dont dépend la CEDH) a rappelé l’obligation de secourir les personnes en détresse en mer et la validité y compris en haute mer (du) principe de non-refoulement, qui interdit de renvoyer un demandeur d’asile vers un pays où sa vie ou sa liberté sont menacées.

http://www.romandie.com/news/n/_CEDH_l_Italie_en_justice_pour_le_refoulement_en_mer_d_immigrants_africains220620111406.asp


Documents

Revue de presse du 20 au 24 juin 2011 Arrivées de migrant-e-s en Europe

(PDF – 73.9 ko)