BOATS 4 PEOPLE

Boats 4 People : L’Oloferne reprend la mer, ouverte pour les uns, frontière pour les autres

Communiqué de presse n°4

Palerme, 8h du matin. Le bateau de solidarité lève les voiles, direction Monastir, où le 13 juillet Boats 4 People rejoindra le Comité international du Forum Social Mondial pour de nombreux événements. Alors que le port de Palerme s’éloigne, l’horizon calme et liquide de la Méditerranée s’ouvre devant l’équipage. Mais la campagne Boats 4 People a justement pour objet de rappeler que cet horizon est synonyme de frontière pour la majorité des populations situées au Sud de la Méditerranée. Et que cette mer d’apparence si calme a englouti la vie de milliers de migrantes et migrants - 13.448 entre 1988 et mai 2012 selon Fortress Europe, et 6.255 dans le Canal de Sicile uniquement. A ce chiffre terrible – qui ne représente certainement qu’une fraction de la réalité - sont venus se rajouter au moins 3 Tunisiens, dont la petite embarcation a chaviré dans la nuit du mardi 3 juillet non loin de Monastir, alors que 22 personnes tentaient de rejoindre un plus gros bateau de pêche qui devait les mener en Italie. Les gardes côtes de Monastir ont pu secourir 14 personnes et ont arrêté les passagers et les présumés passeurs. Face à cet incident rapporté par la presse tunisienne, B4P s’engage à tenter de faire la lumière ces prochains jours, mais d’ores et déjà tient à témoigner de sa solidarité avec les familles des morts et disparus et à réitérer que c’est la politique de fermeture de l’UE et la criminalisation des migrations qui sont la cause profonde de tels drames, en forçant ceux et celles qui veulent migrer à user de moyens clandestins. Pour mettre fin à cette hécatombe, Boats 4 People demande à l’Union européenne et aux Etats du Sud de la Méditerranée de mettre fin au contrôle violent de la Méditerranée.