BOATS 4 PEOPLE

L’Oloferne aux portes de l’Europe forteresse

Communiqué de presse n°8

Après une courte traversée depuis la Tunisie, l’Oloferne est arrivé au port de Lampedusa

Ce dimanche 15 juillet 2012 à minuit, l’Oloferne a quitté la Tunisie pour Lampedusa avec une nouvelle équipe à bord. La traversée a été l’occasion d’une autoformation et de nombreuses discussions autour des aspects juridiques et techniques du secours en mer ainsi que de la répression des migrations dans le canal de Sicile.

Comme décrit dans de nombreux témoignages de migrants recueillis par Boats 4 People, nous avons été survolés par des avions de patrouille en arrivant aux abords des côtes italiennes. L’Oloferne a ainsi été survolé à 9h41 à la position 35°44’028N – 11°38’204E puis à 11h17à la position 35°37’824N – 12°01’546E, les deux fois à une altitude basse que nous estimons entre 100 et 200m. Nous avons de plus repéré plusieurs bateaux de grande taille, dépourvus de balises AIS (Automatic Identification System). Ces dernières étant obligatoires pour la localisation instantanée des bateaux de taille importante (comme précisé sur www.marinetraffic.org ), ceci laisserait supposer qu’il s’agirait de navires militaires, sans que nous puissions le confirmer. Un bateau rapide des gardes-côtes italiens est ensuite passé à proximité de notre l’Oloferne environ deux heures avant notre arrivée à Lampedusa à la position 35°32’277N – 12°21’291E.

L’importance de ce dispositif de contrôle démontre la véracité des témoignages des migrants qui disent pour beaucoup avoir été survolés par des avions de reconnaissances aux abords de l’Italie. Il illustre aussi une fois de plus le fait que les autorités européennes et leurs agents disposent de tous les moyens nécessaires pour repérer les naufrages de migrants et les secourir.

C’est sous les cris des militants de l’organisation Askavusa et des activistes internationaux que l’Oloferne est arrivé à bon port pour son étape finale. Des équipes formées de journalistes, d’avocat-e-s et de militant-e-s partent désormais relever des informations dans différents lieux de l’île.

Le 19 juillet, de 12h à 13h auront lieu les projections de deux courtes vidéos ainsi qu’une présentation du projet Boats 4 People à l’ancien bureau de l’Anagrafe proche de la piazza Castello, via Roma. Le même jour à 16h00 nous vous invitons à une conférence de presse à bord de l’Oloferne, au port de Lampedusa sous les bureaux de la garde côtière, avec l’intervention de Carmen Cordaro (Avocate et membre d’ARCI), d’Albert Chaïbou (Journaliste alternatif au membre d’Alternative Espaces Citoyen – Niger), de Lorenzo Pezzani (co-fondateur de la plateforme Watch the Med dans le cadre du projet Boats 4 People) et de l’organisation Askavusa. Cette conférence de presse sera suivie d’une action de commémoration aux morts et disparus en mer à la porte de l’Europe avec l’intervention du maire et des représentants d’associations. A cette occasion, des œuvres sur la thématique de la migration, réalisées par le collectif d’artistes tunisiens Ahle El Kahf, seront remises à l’organisation Askavusa, comme symbole de la solidarité avec les boat-people entre les deux rives de la Méditerranée ainsi que pour représenter le relais entre la fin de l’action Boats 4 People 2012 et la continuité du projet par les organisations locales, notamment à travers le lancement du Infestival.

Contacts presse :

Carmen Cordaro (Italiano) : +39 33 88 64 02 13

Lorenzo Pezzani (Italiano) : +39 34 07 75 13 03

Nicanor Haon (Français / Español / English) : +39 32 82 93 71 98