Rapport Frontexit

« Frontex entre Grèce et Turquie : la frontière du déni »

Le dernier rapport de la campagne FRONTEXIT, « Frontex entre Grèce et Turquie : la frontière du déni » (2014). A la frontière gréco-turque, l’agence européenne de surveillance des frontières extérieures, Frontex, participe à un dispositif qui empêche les réfugiés de bénéficier de la protection internationale. Ce rapport souligne les conséquences dramatiques de l’intensification de la surveillance à cette frontière (« push back », non accès à la demande d’asile, violences physiques et verbales, etc.) ainsi que le défaut de responsabilité de l’agence.


Documents

Rapport « Frontex entre Grèce et Turquie : la frontière du déni »

(PDF – 1.2 Mo)