La détention des migrants dans l’Union européenne : un business florissant

La détention des migrants dans l’Union européenne : un business florissant

Sous-traitance et privatisation de l’enfermement des étrangers

Les années 2000 – à la faveur notamment du contexte provoqué par les attentats du 11 septembre 2001 – ont vu se développer au sein de l’Union européenne un véritable « marché de la sécurité migratoire », fruit de la convergence des intérêts des dirigeants politiques européens qui cherchent à militariser les frontières et de ceux des principaux professionnels de la défense et de la sécurité. Au sein de ce marché, l’enfermement des populations migrantes occupe une place croissante. En présentant, à travers l’analyse des pratiques dans plusieurs pays européens (Royaume-Uni, France, Italie), les diverses facettes de la privatisation de la détention des étrangers dans l’UE, cette étude décrypte les enjeux de cette « sous-traitance », tant du point de vue des conditions de vie et du traitement des personnes migrantes enfermées que sur le plan des conséquences symboliques et politiques de ces choix.

___

Cartes et graphiques : Lydie Arbogast, Olivier Clochard, Olivier Pissoat, Louise Tassin, Ronan Ysebaert (groupe cartographie de Migreurop)

Design, illustration, adaptation esthétique des cartes et graphiques : Mélanie Heddrich

Production : HDMH sprl

Photos : Caruso Pinguin, Michael Gubi, Konrad Lindenberg © Creative Commons / Flickr


Documents

La détention des migrants dans l’Union européenne : un business florissant

(PDF – 6.4 Mo)