Migrants : pourra-t-on un jour tarir le flux ?

Arte 28 minutes (France), 05/10/2016

Les bobos sont-ils responsables des fractures françaises ?

Classe populaire de la France périphérique vs. nouvelle bourgeoisie des métropoles, voici comment le géographe Christophe Guilluy présente son paysage socio-économique de la population française. Dans son livre, Le crépuscule de la France d’en haut, il écrit notamment sur une France devenue une société « américaine » comme les autres, inégalitaire et multiculturelle.

Christophe Guilluy vient nous parler de cette nouvelle lutte des classes ce soir sur notre plateau.

Plus de 6 000 personnes ont été secourues lundi au large de la Libye alors qu’elles étaient à bord de 39 embarcations, canots pneumatiques, bateaux de pêche et radeaux. Ce sauvetage intervient le jour du 3ème anniversaire du terrible naufrage de Lampedusa, qui avait fait 366 morts. En 2016 plus que les années précédentes, les départs de migrants depuis la Libye se font par vagues successives, avec une concentration d’opérations lorsque la mer est calme. Le 30 août, les garde-côtes italiens avaient ainsi compté 6 500 personnes sauvées en une journée. Les migrants verront-ils un jour la fin de leur calvaire ?

Pour analyser la situation, nous accueillons ce soir Hervé Le Bras, démographe et directeur d’études à l’EHESS, Alexandre Devecchio, journaliste au Figaro, et Claire Rodier, juriste au Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI).

Ecouter l’émission d’Arte 28 minutes (intervention de Claire Rodier à partir de la minute 14)