Carte #2

Calais : 20 ans d’(in)hospitalité

Atlas des Migrants 2017

Depuis 20 ans, les exilés en transit dans la ville et la région de Calais, sont confrontés à des opérations policières qui les poussent dans des espaces où les conditions de vie sont bien souvent inhumaines et dégradantes. Lorsque ces lieux deviennent trop visibles, ils sont alors détruits. Ce fut le cas avec le camp de Sangatte en décembre 2002, une grande partie de la jungle en 2009, la fermeture des squats et des campements éparpillés dans la ville de Calais durant l’hiver 2015 et l’effacement du bidonville autour du centre Jules Ferry en octobre 2016. Les gouvernements britannique et français persistent ainsi à faire croire à une partie de l’opinion publique qu’une fois ces opérations policières effectuées, la situation migratoire serait en grande partie réglée. Or faute de solution adaptée, des espaces de vie précaire ne cessent de se recomposer.


Carte issue de : Migreurop (2017), Atlas des Migrants en Europe. Approches critiques des politiques migratoires, Paris, Armand Colin.
L’ouvrage sera publié en anglais avant la fin de l’année 2018.
En attendant, si vous êtes en mesure de traduire cette carte dans d’autres langues, merci de nous en faire part en envoyant un mail à : contact@migreurop.org


Documents

Migreurop_Atlas 2017_Calais 20 ans d’(in)hospitalité (FR)

(PDF – 1.8 Mo)