Carte #3

Lettre de Mathilde à Ahmed

Atlas des Migrants 2017

Des rencontres à la source des illustrations. Au-delà des discussions entre migrant•e•s, militant•e•s et chercheur•e•s, se tissent parfois des liens d’affection et d’amitié qui conduisent à avoir des informations précieuses pour comprendre des processus qui nous paraissent inconcevables.

Les parcours des personnes en migration prises dans les mailles du contrôle sont souvent semés d’obstacles et de dangers. Mais aux côtés de ces risques connus des traversées de frontière, on se figure plus rarement les liens de confiance voire d’amitié qui se tissent en cours de route. Les illustrations récoltées sur cette page retracent la rencontre entre Mathilde, une femme franco-allemande résidant à Marseille, et Ahmed, un homme algérien qui transite par cette ville au cours de son voyage de l’Algérie à l’Angleterre [cf. son parcours sur la carte intitulée « Sans travail ou sans papier : le dilemme d’Ahmed », à la page 19 de l’Atlas]. Lorsqu’Ahmed part de Marseille, Mathilde lui donne une lettre accompagnée d’une somme d’argent et d’un morceau de lave du Vésuve pour lui « chauffer le cœur » durant son périple vers le nord. Cette lettre porte aujourd’hui les plis du voyage d’Ahmed qui l’a conservée malgré la difficulté de la traversée de la Manche. Elle n’est qu’un témoignage parmi la multitude de gestes hospitaliers, solidaires, fraternels ou simplement amicaux qui naissent de la rencontre avec des personnes en migration.

Morgane Dujmovic

Carte issue de : Migreurop (2017), Atlas des Migrants en Europe. Approches critiques des politiques migratoires, Paris, Armand Colin.
L’ouvrage sera publié en anglais avant la fin de l’année 2018.
En attendant, si vous êtes en mesure de traduire cette carte dans d’autres langues, merci de nous en faire part en envoyant un mail à : contact@migreurop.org

JPEG - 6.8 Mo
lettre de Mathilde à Ahmed