Procès des « Moria 35 » – premières observations

Premier retour sur les audiences qui ont lieu à Chios (Grèce)

Vendredi 20 avril - Premier jour d’audience

Sur les 35 prévenus, 30 sont en détention provisoire depuis juillet dernier. Ils arrivent menottés deux par deux au tribunal. A l’extérieur comme à l’intérieur du tribunal, la présence policière est impressionnante (environ 40 policiers armés).

Dans la salle d’audience, les 35 prévenus, principalement africains, sont placés au centre (sept rangs de six prévenus). L’ambiance est tendue.
En face des prévenus, la présidente, les deux juges assesseurs (deux femmes également), la procureure, à gauche, la greffière, à droite. Quatre jurés sont tirés au sort.

La délégation des observateurs est composée de trois personnes : deux avocats néerlandais de European Democratic Lawyers et une représentante du Gisti et de Migreurop.

Puis vient la lecture des charges contre les prévenus dont le résumé est traduit par les 5 interprètes qui sont placés à côté des prévenus (français, espagnol, farsi, anglais et bambara et wolof - même interprètes pour les deux dernières langues).

L’audience est finalement suspendue et le procès reporté au lundi du fait de l’absence de deux prévenus en détention provisoire à Athènes, qui n’ont pas pu être amenés à Chios à temps pour l’audience.

Lundi 23 avril – Deuxième jour d’audience

Pour la deuxième journée d’audience, deux autres avocats ont rejoint la délégation : une représentante d’Avocats sans frontières et un avocat anglais indépendant, James Nichol. Les interprètes sont désormais équipés de microphones mais la qualité du matériel est très mauvaise.

Sur toute cette journée d’audience, moins de 10 phrases ont été traduites aux prévenus, dont :

« Le témoin (policier) déclare qu’il ne peut reconnaître aucun d’entre vous précisément mais il est sûr que vous avez tous participé aux événements » et « nous traduisons pour que vous puissiez préparer votre défense plus tard ».

La séance est suspendue en milieu d’après-midi sans raison explicite et sans que cela soit expliqué aux prévenus.

Jeudi 26 avril – Troisième jour d’audience

Le procès a repris ce matin, jeudi 26 avril, avec l’audition des 8 témoins de la défense (dont seulement l’un des témoignages est traduit aux prévenus), et le visionnage de photos et vidéos.

Puis les auditions de 5 prévenus ont lieu ; trois déclarent qu’il n’ont pas participé aux événements et un autre qu’il ne comprend pas la traduction de l’interprète en wolof. Aucune nourriture ne leur a été proposée de 8h à 15h30.

Selon les avocats de la défense, le procès devrait se terminer aujourd’hui ou demain. Le délibéré devrait suivre assez rapidement.

Vendredi 27 avril 2018

C’est le jour de la plaidoirie des avocats de la défense. Mais aussi du verdict : 26 mois avec sursis pour coups et blessures sur des policiers pour 32 d’entre eux. Ils font appel.

photographies : Solène Ducci


Portfolio

Tribunal de Chios Forte présence policière à ces audiences