Note Migreurop #1 - Décembre 2012

Accords de réadmission : la “coopération” au service de l’expulsion des migrants

Les accords de réadmission visant à expulser des personnes étrangères en situation « irrégulière » ne cessent de défrayer l’actualité des politiques migratoires. Pour le seul mois de juin 2012, la Norvège et la Suisse en ont respectivement signé un avec l’Ethiopie et la Tunisie, l’Union européenne (U.E) a fait de même avec la Turquie après plusieurs années de négociations. Présentés comme des engagements mutuels, ces accords sont toujours à l’avantage des États de l’UE.

Et dans certains cas, si ces derniers s’engagent à libéraliser le régime des visas comme cela a été fait avec plusieurs pays des Balkans, ils n’hésitent pas à remettre en cause leur effectivité – et du même coup les droits fondamentaux des migrants – lorsque le nombre de demandeurs d’asile leur semble trop important. Migreurop, qui a demandé à plusieurs reprises l’arrêt des expulsions, ne cesse de réclamer auprès de la Commission les contenus des négociations menant à ces accords afin de mieux saisir les enjeux de ces « ententes », mais les réponses demeurent très parcellaires. Jusqu’à quand ?


Documents

Note Migreurop #1 - Décembre 2012

(PDF – 1.2 Mo)