août 2006

Externalisation/Frontières de l’Union européenne

- 3/8/06

- 12/8/06 Le déploiement de patrouilles de contrôles, sous l’égide de l’agence Frontex, au large des côtes du Cap Vert et de la Mauritanie, a commencé. Les négociations avec le Sénégal pour que les mêmes patrouilles soient autorisées au large de ses côtes ne sont pas encore terminées. En même temps, environ cinq cent migrants ont débarqués aux Canaries en deux jours seulement.
Source : Le Monde

- 19/8/06 Les naufrages continuent au large de l’île de Lampedusa. Depuis le début de l’année, plus de 10 000 personnes ont débarqué sur l’île.
Sources : Le Monde et La Repubblica

- 20/8/06 L’Espagne souhaite approfondir sa pratique de renvoi d’étrangers en situation illégale grâce aux accords de réadmission.
Source : Le Monde

- 21/8/06 Depuis le début de l’année, les Canaries ont vu débarquer 17 000 migrants. Le gouvernement des Canaries en appelle à la communauté internationale pour faire face à cette situation.
Source : El Pais

- 22/8/06

  • Les débarquements à Lampedusa, ainsi que les nombreux naufrages, soulèvent des polémiques en Italie. A l’intérieur, les partis politiques de l’opposition, dénoncent l’appel d’air qu’aurait créé l’annonce de la régularisation massive. Du côté du gouvernement, la loi Bossi-Fini, très restrictive, est jugée comme propice à la clandestinité. A l’extérieur, l’immigration clandestine constitue une monnaie d’échange dans les rapports entre l’Itaie et la Libye.
    Source : La Libre Belgique
  • L’Espagne et le Sénégal auront désormais des patrouilles conjointes pour surveiller les côtes sénégalaises. Le ministre de l’Intérieur sénégalais, Ousmane Ngom, a déclaré que l’immigration clandestine devaient être traitée comme un problème humanitaire et dans son rapport au développement.
    Reuters et ministère de l’intérieur espagnol

- 23/8/06 L’Union européenne accorde 67 millions d’euros au Maroc au titre de l’aide urgente, pour la gestion de l’immigration clandestine.
Reuters et Le Matin (Maroc)

- 30/8/06 L’Espagne demande encore l’implication de l’Union européenne pour faire face aux arrivées de migrants aux Canaries

- 30/8/06

Etats-membres, Etats-tiers

- 2/8/06 Emigration clandestine : arrestations répétées de candidats à l’émigration au Sénégal, et déplacements des lieux de départs vers le sud du pays.
Sources : Le Soleil (Sénégal) et Jeune Afrique

- 4/8/06 La situation des migrants à Calais : échapper aux contrôles renforcés de la police française, et atteindre le Royaume-Uni.
Source : La Libre Belgique

- 4/8/06 La mise en place des passeports biométriques par Tony Blair est critiquée pour son manque de faisabilité et de fiabilité.
Source : Reuters

- 5/8/06 Les relations diplomatiques entre l’Italie et la Lbibye reprennent, avec comme monnaie d’échange, le contrôle des migrations clandestines.
Source : Le Monde

- 7/8/06 En Grande-Bretagne, le débat sur l’immigration affiche une volonté de traiter la question migratoire par son biais économique. Les immigrés sont voués à être acceptés en fonction de leur capacité à faire fructifier l’économie britannique.
Source : The Independent

- 11/8/06 A Padoue, un mur de 80 m de long et de 3 m de haut a été érigé, et isole ainsi un quartier vétuste regroupant des habitants d’origine immigrée et sans-papiers. La construction du mur à coûté 80 000 euros.
Source : Timesonline

- 17/8/06 Arrestations et expulsions en Libye.
Source : Agence de presse Jamahiriya (Libye)

- 23/8/06

- L’Espagne a besoin de l’immigration pour maintenir sa croissance.
Source : CGT espagnole

- 26/8/06 Arrestation et condamnation d’émigrants illégaux au Sénégal.
Le Soleil (Sénégal) et liste migreurop

- 29/8/06 un think tank britannique, Migrationwatch, propose que le droit de s’installer au Royaume-Uni soit conditionné à un revenu minimum annuel équivalent à 40 000 euros. Seul un migrant sur cinq remplirait cette condition.
Source : AFP

- 31/8/06 Cinquante migrants, majoritairement originaire du Mali ont été refoulés par les autorités marocaines et sont à présent livrés à eux mêmes à la frontière maritanienne dans le Sahara occidental.
Source : Liberté Algérie

Asile

- 10/8/06 Des réfugiés du Maroc ont été refoulés. Ces refoulements s’apparentent à une réponse répressive à la contestation menée par les réfugiés contre le traitement qui leur est réservé. Ceux-ci continuent d’exprimer leur indignation. Soutien de l’ATMF

Mobilisations

- Appel de différentes associations italiennes pour une manifestation à Lampedusa le 10 septembre