Les révoltes dans les camps

13 articles

  1. Camp d’Otopeni (Roumanie) : « Nous ne sommes pas des animaux ! »

    Témoignage récolté par téléphone les 13 et 14 juin 2012.

    Les détenus du centre d’Otopeni (Roumanie) continuent à appeler le bureau de Migreurop pour faire entendre leur voix. Monsieur A., marié à une roumaine depuis bientôt deux ans, ne comprends pas les raisons de sa détention. Il raconte les conditions de vie dans le centre, son incompréhension et sa révolte.
    Témoignage récolté par téléphone les 13 et 14 juin 2012. La suite

  2. Roumanie, centre de rétention d’Otopeni : « On a pas le droit de sortir dehors ! »

    Témoignage des détenus récoltés par téléphone le 11/06/2012

    Migreurop a reçu un nouvel appel de détresse de la part de retenus d’un centre de rétention roumain. Il y a quelques mois, le réseau avait déjà été alerté de la situation dramatique des étrangers dans le camp fermé d’Arad, à l’ouest du pays. Aujourd’hui ce sont des retenus du deuxième centre de rétention du pays, celui d’Otopeni, près de Bucarest, qui souhaitent faire entendre leurs cris d’alarme.
    « Nous sommes actuellement environ 70 à Otopeni en ce moment. Il ya plein de nationalités différentes.
    Les (...) La suite