cartes

1 article

  1. L’Espagne, “terre d’accueil" ?

    L’Espagne n’est pas réputée pour être une terre d’accueil. Peu de personnes migrantes et demandeuses d’asile parviennent à entrer sur le territoire espagnol et/ou à accéder à une protection effective. Mais avec l’évolution des routes migratoires, l’Espagne est redevenue, en 2017, la troisième porte d’entrée en Europe, après l’Italie et la Grèce. Les arrivées de migrant·e·s y sont ainsi trois fois plus nombreuses qu’en 2016. Bien plus, en 2017, le nombre de demandes d’asile enregistrées en Espagne est plus élevé (...) La suite