• Renforcement de l’agence Frontex : L’UE reste sourde aux cris d’alarme des ONG

    22 septembre 2016
    Plus puissante que jamais, bénéficiant d’une impunité totale, l’agence européenne de surveillance des frontières change de nom et se voit reconnaître un mandat renforcé. L’Union européenne a fait le choix d’augmenter les moyens dédiés à l’expulsion, au contrôle, et aux activités de coopération hors de son territoire, au mépris des droits des migrants et des réfugiés.
    En modifiant le mandat de Frontex, rebaptisée "agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes", pour en renforcer (...) La suite

  • Les députés européens s’apprêtent à voter pour la création d’une nouvelle agence Frontex : un déni des droits humains

    30 mai 2016 Cet après-midi, la commission Libertés Civiles, Justice et Affaires Intérieures (LIBE) du Parlement européen va se prononcer en faveur du remplacement de Frontex par un corps de garde-frontières et de garde-côtes européen. Cette nouvelle agence sera une version renforcée de l’agence Frontex à l’abri de tout contrôle indépendant, sans mécanisme efficace permettant de mettre en cause sa responsabilité en cas de violation des droits humains, mais dotée de plus de pouvoirs.
    La commission LIBE va (...) La suite

  • Le naufrage du droit d’asile. Des pressions intolérables sur la Tunisie

    Les autorités tunisiennes sont la cible de pressions intolérables de la part de l’Italie et de l’Allemagne. En l’espace d’une semaine, elles ont dû opposer une fin de non-recevoir aux responsables allemandspuis italiensqui envisageraient de renvoyer vers la Tunisie des personnes migrantes et réfugiées. Les questions de sécurité intérieure semblent constituer la pierre angulaire de termes de coopération imposés à la Tunisie sur un terrain qui, pourtant, en est totalement distinct : le droit d’asile. (...) La suite

  • Le Laissez-passer européen, un pas supplémentaire vers l’expulsion à tout prix

    Alors que des hauts fonctionnaires africains et européens se réunissent à Malte les 8/9 février 2017 à mi-parcours du processus de la Valette, l’Union européenne fait un pas de plus pour restreindre la mobilité des personnes migrantes et imposer sa loi aux pays d’où viennent la majorité d’entre elles, sous la forme du « laissez-passer européen », adopté sans bruit en octobre 2016.
    Le plan d’action lancé à La Valette en novembre 2015 par l’UE, ses Etats membres et 35 Etats africains vise à « lutter contre (...) La suite

  • L’Union européenne ne peut pas abolir les hivers : elle doit mettre fin à la politique criminelle des hotspots !

    À partir de quel moment la non assistance à personne en danger devient-elle un crime ? Quel nombre de morts permet de qualifier un crime contre l’humanité ? Ces questions se posent depuis longtemps à propos des milliers de personnes décédées en Méditerranée faute de voies légales d’accès à l’Union européenne (UE). Aujourd’hui, la situation de plus en plus grave de milliers d’exilé·es, pris au piège par des températures glaciales dans les camps grecs et sur les « routes des Balkans », met très directement en (...) La suite

  • Une Europe unie contre les réfugiés

    Pour beaucoup d’observateurs, la politique de l’Union européenne (UE) serait caractérisée par un profond clivage entre la « vieille Europe » et le groupe dit de Visegrad – composé de la Hongrie, de la Pologne, de la République tchèque et de la Slovaquie. La campagne xénophobe de Viktor Orbàn contre la « relocalisation coercitive de citoyens non hongrois en Hongrie », plébiscitée par plus de 98% des votants, témoignerait de la profondeur de ce fossé, malgré la faible participation (40% des inscrits) au (...) La suite

  • Renforcement de l’agence Frontex : L’UE reste sourde aux cris d’alarme des ONG

    22 septembre 2016
    Plus puissante que jamais, bénéficiant d’une impunité totale, l’agence européenne de surveillance des frontières change de nom et se voit reconnaître un mandat renforcé. L’Union européenne a fait le choix d’augmenter les moyens dédiés à l’expulsion, au contrôle, et aux activités de coopération hors de son territoire, au mépris des droits des migrants et des réfugiés.
    En modifiant le mandat de Frontex, rebaptisée "agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes", pour en renforcer (...) La suite

  • Nouveau mandat de l’agence Frontex L’UE s’obstine dans sa guerre contre les migrants et les réfugiés

    Depuis trois ans, la campagne inter-associative Frontexit dénonce l’incompatibilité de l’agence Frontex avec le respect des droits fondamentaux. La création d’un nouveau corps européen de garde-frontières en lieu et place de Frontex, validée par le Parlement européen le 6 juillet dernier, marque une étape supplémentaire dans la guerre menée par l’Union européenne (UE) contre les migrants et les réfugiés.
    Plus d’un an après l’annonce d’un renforcement de l’agence Frontex pour répondre à la mal nommée « (...) La suite

  • Nouveau mandat de l’agence Frontex L’UE s’obstine dans sa guerre contre les migrants et les réfugiés

    Depuis trois ans, la campagne inter-associative Frontexit dénonce l’incompatibilité de l’agence Frontex avec le respect des droits fondamentaux. La création d’un nouveau corps européen de garde-frontières en lieu et place de Frontex, validée par le Parlement européen le 6 juillet dernier, marque une étape supplémentaire dans la guerre menée par l’Union européenne (UE) contre les migrants et les réfugiés.
    Plus d’un an après l’annonce d’un renforcement de l’agence Frontex pour répondre à la mal nommée « (...) La suite

  • Plus dangereuse, plus opaque, plus puissante

    Les députés européens doivent dire NON à la nouvelle Frontex !

    Mercredi 6 juillet, le Parlement européen, en séance plénière, entérinera le remplacement de Frontex par un corps européen de garde-frontières et de garde-côtes. Cette nouvelle agence sera en fait une version renforcée de l’agence Frontex, dotée de plus de pouvoirs, mais toujours sans contrôle indépendant de ses agissements, voire des violations des droits durant ses opérations.
    Le Parlement européen va très probablement adopter un texte qui présente, à tort, la migration comme menace à la sécurité, et (...) La suite

  • La Cour européenne des droits de l’Homme détourne son regard

    Communiqué de presse du Gisti - 28 juin 2016

    Du 22 au 30 mai, le GISTI a organisé une mission exploratoire dans les îles grecques de Chios et Lesbos. Trois juristes sont parties avec l’objectif principal d’évaluer les besoins d’assistance juridique des migrants et les possibilités de recours en leur nom. Après un long travail de recueil d’informations individuelles, le GISTI a décidé de rédiger une requête en urgence devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Ce recours est effectué au nom d’une cinquantaine de mandants bloqués sur (...) La suite

  • Nouvelle étape de « Moving Beyond Borders » à Poitiers

    A l’occasion du colloque des 30 ans du laboratoire Migrinter, venez découvrir l’exposition itinérante de Migreurop, mise en scène par la compagnie Étrange Miroir à La Cave, du 14 juin au 2 juillet 2016.

    Cette exposition, interactive, multimédia et accessible à tou.te.s, mise en scène par la compagnie Étrange Miroir, s’intéresse aux parcours des migrant.e.s et pointe les dispositifs responsables de leur périlleuse traversée, dans le Sahara, en mer Méditerranée et/ou aux frontières orientales de l’Union européenne.
    L’exposition itinérante propose une approche multimédia des réalités migratoires. Des cartes, pour saisir les parcours des personnes et la façon dont les contrôles aux frontières se déplacent et (...) La suite