• Migrants : “Les crises sont à nos portes, sachons les gérer autrement”

    Les Inrocks (France), 10/05/2016

    Dans son ouvrage “Migrants & Réfugiés : Réponse aux indécis, aux inquiets et aux réticients”, la juriste Claire Rodier, cofondatrice du réseau euro-africain Migreurop, décrit une Europe en totale déconnexion sur la question des migrants. Une situation d’autant plus préoccupante que le phénomène n’est pas prêt de se tarir
    Ils étaient 300 hommes, femmes et enfants à occuper le lycée désaffectée Jean-Jaurès la semaine dernière. Un refuge vital pour certains expulsés du camp de Stalingrad. Après l’évacuation (...) La suite

  • « Refusons l’encampement des exilé.e.s et la clôture des frontières »

    Mediapart (France), 18/12/2015

    À l’occasion de ses dix ans, le réseau Migreurop était réuni le week-end dernier à Calais pour apporter son soutien aux exilé·e·s retenus dans les nasses du Calaisis, ainsi qu’aux militant·e·s et organisations engagées dans les luttes contre les politiques de chasse aux migrant·e·s pratiquées par les États français, britannique et par l’Union européenne (UE).
    Ces trois jours de débats avec des militant·e·s venus de toute l’Europe, de Turquie et d’Afrique ont débouché sur un constat partagé. La fortification du (...) La suite

  • Les demandeurs d’asile représentent près de 0,25 % de la population européenne

    La Nouvelle République (France), 02/12/2015

    Chercheur au CNRS à Poitiers, Olivier Clochard est spécialiste des migrants. Il resitue cette question à l’échelon européen et mondial pour élargir l’horizon. Interview.
    Géographe, universitaire à Poitiers, chercheur au CNRS spécialisé sur les migrations internationales, Olivier Clochard travaille depuis des années sur les déplacements de population. Il a enquêté dans différentes régions (en France à Calais, Chypre) et il restitue sur des bases de données avec des collègues d’autres universités mais aussi (...) La suite

  • Sommet euro-africain sur les réfugiés : cynique marchandage

    La Libre (Belgique), 10/11/2015

    Quelques semaines après l’émotion planétaire soulevée par la photo du cadavre du petit Aylan Kurdi échoué sur les côtes turques, les masques tombent. Une opinion d’Emmanuel Blanchard, président de Migreurop, Caroline Intrand, codirectrice du Ciré, Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11. et Alexis Deswaef, président de la Ligue des droits de l’homme.
    De sommets ministériels exceptionnels en "discours historiques" devant le Parlement européen, en passant par les plans d’action et autres textes (...) La suite

  • La lutte contre les passeurs cache une guerre aux migrants

    Le Monde (France), 09/10/2015

    Depuis le 7 octobre, l’Union européenne (UE) va passer à la deuxième phase de l’opération navale qu’elle a engagée en Méditerranée (EUNAVFOR MED, bientôt rebaptisée « Sophia ») après les terribles naufrages de boat people du mois d’avril, afin de « lutter contre les trafiquants et les passeurs en zone méditerranéenne ». Après une première phase d’observation destinée à collecter du renseignement sur les flux maritimes de ce trafic au large des côtes libyennes, feu vert est désormais donné aux forces militaires des (...) La suite

  • Manuel Valls, les experts et les réfugiés du Kosovo

    Libération (France), 02/10/2015

    Faut-il être Syrien pour être réfugié ? N’en déplaise aux experts improvisés, la nationalité n’est pas un critère pour faire le tri entre réfugiés et migrants économiques.
    Depuis la fin de l’été, les Syriens sont devenus la figure emblématique des personnes ayant droit au statut de réfugié. Cette situation conduit de nombreux responsables politiques et experts improvisés sur les questions migratoires, à continuer de penser que selon les nationalités, les personnes seraient, soit des migrants économiques, soit (...) La suite

  • En quoi consistent les « hotspots » pour les migrants ?

    La Croix (France), 25/09/2015

    De nouveaux centres d’enregistrement seront créés en Italie et en Grèce d’ici à la fin novembre pour distinguer les personnes éligibles à l’asile des « migrants économiques ».
    De quoi s’agit-il ?
    Pour faire face à la crise des réfugiés, les États membres de l’Union européenne ont pris toute une série de mesures, dont la création de centres d’enregistrement des migrants dans les pays portes d’entrée de l’Union européenne, à savoir la Grèce, l’Italie et la Hongrie. Mais la Hongrie, qui s’oppose aux quotas de (...) La suite

  • Quand l’UE sous-traite sa politique migratoire aux tyrans

    L’Humanité (France), 21/09/2015

    Depuis le processus de Rabat en 2006, les pays européens demandent à divers pays du Sud de gérer des camps où sont triés les demandeurs d’asile. L’Europe forteresse se boucle à double tour et laisse des pays peu respectueux des droits humains jouer les vigies. Le processus de Rabat en 2006 et plus récemment celui de Khartoum en novembre 2014 permettent à l’Europe de sous-traiter les demandes d’asile directement dans des centres d’accueil proches des pays de départ. Le premier processus regroupe les (...) La suite

  • Accueil des réfugiés, l’Europe cherche un terrain d’entente

    La Croix (France), 06/09/2015

    Les ministres européens des affaires étrangères réunis à Luxembourg le samedi 5 septembre ont affiché leurs divisions sur la résolution de la crise de l’asile. Cependant, les lignes politiques et les opinions commencent à bouger. La Commission européenne appelle désormais les pays à se répartir 200 000 demandeurs d’asile.
    « Bienvenue en Allemagne. »
    C’est sous les applaudissements et avec des dons de nourriture et de vêtements que des armées de bénévoles allemands accueillent les flots quotidiens de (...) La suite

  • Entretien avec Madame Claire Rodier, directrice du GISTI (Groupe d’Information et de Soutien des Immigré.e.s) et co-fondatrice du réseau euro-africain Migreurop

    La Revue des Droits de l’Homme (France), 08/2015

    « Hotspots », « Dublin II », « relocalisation » : ces termes dont l’usage était jusqu’il y a peu réservé à une poignée d’experts apparaissent désormais de manière récurrente dans les discours des décideurs politiques et des journalistes. Cette récurrence est intimement liée à ce qu’il est désormais convenu de qualifier de « plus grande crise humanitaire » depuis la fin de la seconde guerre mondiale, conduisant à un afflux de réfugiés en Europe, qu’il est également d’usage de qualifier de « sans précédent ». Mais (...) La suite


Communiqués de presse

Cartes