• City Plaza Hôtel : un exemple emblématique de la solidarité à Athènes

    Atlas des Migrants 2017

    Des rencontres à la source des illustrations. Au-delà des discussions entre migrant•e•s, militant•e•s et chercheur•e•s, se tissent parfois des liens d’affection et d’amitié qui conduisent à avoir des informations précieuses pour comprendre des processus qui nous paraissent inconcevables.
    Dès la fermeture du « corridor migratoire » (printemps 2016), la capitale grecque a vu ses rues se peupler de plus de 25 000 de personnes sans abri. Les squats, ouverts par des collectifs militants locauxs’opposent à la « (...) La suite

  • Le parcours de Mustafa

    Atlas des Migrants 2017

    « We are not refugees, we are human » ajoute en guise de titre Mustafa, après avoir patiemment retracé les étapes de son parcours migratoire lors d’un atelier cartographique réalisé à Athènes, au City Plaza (un ancien hôtel squatté qui accueille plus de 700 réfugié.e.s). Cette carte sensible et personnelle devient un moyen d’expression qui en dit long sur les épreuves physiques et morales traversées et qui donne à voir l’expérience migratoire devenue quotidien, au prisme des émotions et des souvenirs : le (...) La suite

  • Lettre de Mathilde à Ahmed

    Atlas des Migrants 2017

    Des rencontres à la source des illustrations. Au-delà des discussions entre migrant•e•s, militant•e•s et chercheur•e•s, se tissent parfois des liens d’affection et d’amitié qui conduisent à avoir des informations précieuses pour comprendre des processus qui nous paraissent inconcevables.
    Les parcours des personnes en migration prises dans les mailles du contrôle sont souvent semés d’obstacles et de dangers. Mais aux côtés de ces risques connus des traversées de frontière, on se figure plus rarement les (...) La suite

  • Calais : 20 ans d’(in)hospitalité

    Atlas des Migrants 2017

    Depuis 20 ans, les exilés en transit dans la ville et la région de Calais, sont confrontés à des opérations policières qui les poussent dans des espaces où les conditions de vie sont bien souvent inhumaines et dégradantes. Lorsque ces lieux deviennent trop visibles, ils sont alors détruits. Ce fut le cas avec le camp de Sangatte en décembre 2002, une grande partie de la jungle en 2009, la fermeture des squats et des campements éparpillés dans la ville de Calais durant l’hiver 2015 et l’effacement du (...) La suite

  • L’encampement et l’errance des migrants dans les rues de Paris (ou « Paris, nouvelle ville-frontière ? »)

    Atlas des Migrants 2017

    Il n’y a pas que les administrations ou les organismes spécialisés qui établissent des données, les associations et les collectifs d’aide aux migrants collectent aussi des informations qui permettent de saisir – à des échelles très fines – la manière dont vivent les exilés.
    Depuis 2014, des milliers d’exilés vivent dans les rues de Paris. Tous (ou presque) se rassemblent, formant des campements de fortune et des squats, pour résister à la faim, la soif ou la peur. La police municipale et les CRS (...) La suite

  • Atlas des migrants en Europe : autres approches critiques (films, audio, dossiers, etc.)

    Chaque année, des personnes viennent en Europe dans l’espoir d’une vie meilleure. Parmi elles, des candidats à l’exil, fuyant les guerres, la pauvreté et les crises politiques, voyagent souvent au péril de leur vie. Depuis 25 ans, près de 40 000 migrants sont morts ou ont disparu, par noyade ou épuisement, aux frontières européennes, dont plus de 6 000 pour la seule année 2016, la plus meurtrière jamais enregistrée.
    L’augmentation des arrivées depuis 2015 a fait souffler un vent de panique (...) La suite

  • 3e édition de l’Atlas des migrants en Europe

    Approches critiques des politiques migratoires

    Le 22 novembre 2017, Migreurop publie la troisième édition de son Atlas des migrants !
    Les candidats à l’exil, fuyant les guerres, la pauvreté et les crises politiques, voyagent souvent au péril de leur vie. Depuis 25 ans, près de 40 000 migrants sont morts ou ont disparu, par noyade ou épuisement, aux frontières européennes, dont plus de 6 000 pour la seule année 2016, la plus meurtrière jamais enregistrée.
    L’augmentation des arrivées observée depuis 2015 a fait souffler un vent de panique au sein des (...) La suite

  • Atlas of migration in Europe

    A critical geography of migration policies

    Since the mid-1980s, European countries continue to strengthen immigration controls at their borders, as well as in transit countries. As a result, migrants’ routes become more and more dangerous and the poorest population of the planet is assigned to “house arrest”.
    In 2013 it wouldn’t be possible for an Atlas on European Union (EU) asylum and immigration policies to ignore the dramatic situations permanently ongoing at its borders. Every year, hundreds of exiles die, by drowning, by (...) La suite


Communiqués de presse