• traduction du guide de Pro Asyl à l’intention des marins pour agir et assister les migrant.e.s en situation de détresse en mer

    Conseils pour capitaines et équipages

    L’organisation allemande Pro Asyl a publié en avril 2015, en allemand et en anglais, un guide à destination des marins croisant des personnes en situation de détresse en mer, en vue de rappeler les bases du droit de la mer et du sauvetage, et de promouvoir les droits des migrant.e.s en mer.
    La coalition Boats4People a traduit ce document très utile en français. Il est désormais disponible en ligne :
    "Les réfugiés en situation de détresse en mer : agir et assister. Conseils pour capitaines et (...) La suite

  • Non, le mouvement No Border n’est pas responsable de l’augmentation de la tension dans le Calaisis

    « Ils incitent les migrants à des actes de violence ». « Ils profitent du désarroi et de la détresse des migrants, et les poussent (...) à l’émeute ». « Ils utilisent les migrants pour leur propre combat ».
    Le ministère de l’intérieur, la maire de Calais, la préfète du Pas-de-Calais ont uni leurs voix pour accuser les militants No Border d’être à l’origine de l’augmentation de la tension à Calais et à l’intérieur du ghetto où ont été assignés plusieurs milliers d’exilé.e.s.
    Les No Border les inciteraient à (...) La suite

  • Lettre ouverte au président de la République à propos du sommet de La Valette des 11 et 12 novembre 2015

    A la veille du sommet international qui se tiendra à La Vallette (Malte) les 11 et 12 novembre pour examiner les questions relatives aux migrations avec les pays africains et d’autres pays concernés au premier plan, quarante-sept organisations interpellent le Président de la République. Dans une lettre ouverte, elles demandent à la France et à l’Union européenne de ne pas sous-traiter leurs obligations internationales à l’égard des migrants et des demandeurs d’asile à des États qui ne respectent pas (...) La suite

  • Dix ans de violences aux frontières sud de l’Union européenne

    L’impunité autour de l’externalisation des politiques de « gestion » des migrations doit cesser.

    Dix années après les évènements meurtriers aux frontières de Ceuta et Melilla, en octobre 2005, les organisations de la société civile constatent une impunité des actes de violence commis sur les candidat-e-s à l’immigration vers l’Europe à la frontière nord marocaine, frontière sud de l’Europe. 2005-2015 est une décennie qui, bien que marquée dans les dernières années par des changements politiques prometteurs, a été jalonnée par une violence constante et parfois mortelle, notamment dans les zones (...) La suite

  • Mobilisation citoyenne et solidaire à Calais / 19 septembre 2015

    De nombreuses associations et citoyens de France, du Royaume-Uni, de Belgique, et des Pays-Bas vont participer à la mobilisation citoyenne "Refugees welcome", organisée à Calais le Samedi 19 septembre, et qui s’inscrit dans l’élan citoyen et européen actuel.
    Suite à la déclaration commune d’accord sécuritaire des ministres de l’intérieur anglais, T. May, et français, B. Cazeneuve, il s’agit de proposer aux citoyens, collectifs, associations, personnalités, de venir signer une déclaration citoyenne de (...) La suite

  • Lettre ouverte au Président de la République sur l’accueil des réfugiés et des migrants en France et en Europe

    Paris, 10 septembre 2015
    Monsieur le Président,
    Lundi dernier, lors de votre conférence de presse vous avez fait un certain nombre d’annonces sur le thème de l’asile et des migrations qui éclairent la position que la France entend défendre lors de la réunion des ministres de l’Intérieur de l’UE du 14 septembre prochain à Bruxelles.
    Nous notons que la tonalité de vos propos et leur contenu contrastent significativement avec les positions que la France défendait avant l’été. Les tragiques événements (...) La suite

  • Ouvrez l’Europe #OpenEurope

    En partenariat avec sept journaux tunisien et européens, des associations et des ONG, Mediapart lance une opération spéciale « Ouvrez l’Europe #OpenEurope ». Face à l’égoïsme médiocre des responsables européens, il s’agit de raconter les solidarités concrètes qui se construisent pour venir en aide aux migrants. Et de proposer une autre Europe fondée sur les valeurs d’accueil, d’asile, de libre circulation et d’ouverture sur le monde.
    Tout l’été, les dirigeants européens vont nous imposer leurs médiocres (...) La suite

  • Des ponts, pas des armes !

    Appel en faveur d’une politique d’accueil des migrant-e-s, des demandeur-se-s d’asile et des réfugié-e-s

    En vingt ans, on estime que plus de 20 000 personnes sont mortes aux frontières européennes, dont presque 2 000 en Méditerranée depuis le début de l’année 2015. C’est de ces drames à répétition que les États membres de l’Union Européenne (UE) traiteront lors du Conseil européen des 25 et 26 juin.
    Nos organisations n’acceptent pas que les institutions de l’Union européenne n’accordent pas la priorité au sauvetage des vies. Au contraire, l’UE et ses Etats membres se sont accordés sans difficulté pour (...) La suite

  • Plus de 100 organisations de la société civile unies pour dire stop aux politiques migratoires inhumaines

    Mobilisation citoyenne

    Suite à la macabre succession de naufrages en Méditerranée, les chefs d’Etat de l’Union Européenne peinent à faire le choix de sauver des vies. Alors même qu’ils ont les moyens d’accueillir avec humanité et dignité les personnes migrantes et réfugiées ils persistent à renforcer l’arsenal sécuritaire. Nous savons que leur entêtement est en grande partie responsable des tragédies en Méditerranée et que l’effet dissuasif des politiques sécuritaires est un leurre.
    En 20 ans plus de 20.000 personnes migrantes sont (...) La suite

  • Contre les naufrages en Méditerranée : des ponts, pas des murs !

    Après les naufrages qui, en Méditerranée, ont provoqué la mort et la disparition d’au moins 2.000 personnes depuis le début de l’année, les chefs d’Etat réunis lors du Sommet extraordinaire de l’Union européenne le 23 avril ont fait le choix non de sauver des vies mais de renforcer un arsenal sécuritaire en grande partie responsable de ces drames.
    En vingt ans, plus de 20 000 personnes migrantes sont mortes aux frontières de l’Europe : nos organisations sont consternées par cette politique de (...) La suite


Communiqués de presse