• Migrants en Méditerranée, 32 organisations à travers l’UE en appellent au Conseil européen

    Bruxelles, le 22 avril 2015
    Les organisations signataires ont pris connaissance avec consternation des décisions adoptées ce lundi 20 avril par le Conseil des ministres de l’UE.
    A l’exception d’un engagement réaffirmé de faciliter la réinstallation de réfugiés et de développer les initiatives de relocalisation, le Conseil s’enferme dans une rhétorique qui non seulement a apporté la démonstration de son inefficacité mais conduit à des drames humains croissants aux frontières maritimes de l’Europe. (...) La suite

  • Méditerranée : les naufrages meurtriers de migrants ne sont pas une fatalité !

    400 personnes ont perdu la vie au large des côtes italiennes dans un naufrage survenu dimanche 12 avril 2015. Un drame qui surpasse celui d’octobre 2013 où 366 migrants s’étaient noyés près de Lampedusa.
    Comment expliquer qu’un an et demi après cette tragédie de 2013, qui avait pourtant suscité l’indignation de l’Union européenne (UE), des chefs d’Etats et de gouvernements, de tels drames se reproduisent ? Comment expliquer que l’année 2014 a été la plus meurtrière pour les migrants en Méditerranée, avec (...) La suite

  • 1995 – 2015 : des milliers de mort•e•s au large de Mayotte. Le « visa Balladur » tue !

    Le 18 janvier 1995, le gouvernement Balladur décidait d’entraver la circulation des personnes dans l’archipel des Comores en imposant un visa d’entrée à Mayotte aux habitant•e•s des trois autres îles comoriennes (Mohéli, Anjouan, Grande Comore). Ainsi se concrétisait l’isolement de l’île de Mayotte détachée vingt ans plus tôt de l’État indépendant de l’Union des Comores à la suite d’une décision unilatérale française contestée par les Nations unies.
    Depuis des siècles, des petites embarcations dénommées « (...) La suite

  • Non au « mur de la honte » à Calais !

    Douze ans après la fermeture du hangar de Sangatte, la France va-t-elle avoir son Ceuta et Melilla à Calais ? Le nombre croissant de migrants, présents depuis plusieurs mois dans le Calaisis, conduit nos gouvernants à franchir une étape dangereuse pour les libertés et le respect des droits des migrants.
    La légitimité de la présence des migrants est incontestable. Les pays dont ils proviennent - Afghanistan, Erythrée, Irak, Libye, Soudan, Syrie, notamment - en témoignent. Ils fuient la guerre, la (...) La suite

  • Calais, l’impasse

    Lettre ouverte à Monsieur le Premier ministre, Manuel Valls
    et Monsieur le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve
    sur la situation migratoire à Calais et ses environs, ainsi que sur le littoral de la Manche et de la Mer du Nord
    Le 10 juillet 2014
    M. le Premier ministre Hôtel de Matignon 57, rue de Varenne 75700 Paris
    M. le Ministre de l’intérieur Place Beauvau 75800 Paris Cedex 08
    Monsieur le Premier ministre, Monsieur le ministre de l’Intérieur,
    La politique migratoire que vous menez (...) La suite

  • L’adoption du Règlement intérieur des CIE : une opportunité perdue

    30 ans après la création de la figure juridique des Centres d’Internement et d’Expulsion (CIE), leur règlement intérieur a été adopté. Cette inertie, a, durant tout ce temps laissé le fonctionnement des CIE à la discrétion du ministère de l’Intérieur et de la police, ce qui en dit long sur l’importance que les gouvernements successifs ont accordé à la garantie des droits fondamentaux des personnes y étant enfermées.
    La plateforme Que le droit ne s’arrête pas aux portes des CIE a présenté, en avril 2012, un (...) La suite

  • WatchTheMed : un réseau de contre-surveillance pour mettre fin aux décès et aux violations des droits des migrants en mer

    5 décembre 2013
    Alors que l’Union européenne (UE) lance Eurosur - Système européen de surveillance des frontières - et militarise ainsi davantage ses frontières maritimes, des membres de la société civile lancent WatchTheMed (watchthemed.net) - un « contre-Eurosur » pour documenter et dénoncer les décès de migrants et les violations de leurs droits en Méditerranée.
    Le 3 octobre 2013, un bateau transportant plus de 500 personnes a coulé à moins d’1 km des côtes de Lampedusa. Au moins 366 personnes sont (...) La suite

  • Migrants morts en Méditerranée : le parquet de Paris à la dérive

    Cette tribune de Françoise Martres, présidente du Syndicat de la magistrature et Stéphane Maugendre, président du Gisti, est parue ce mercredi 27 novembre 2013 dans Mediapart.
    Le 25 mars 2011, un bateau quittait Tripoli avec à son bord 72 migrants fuyant la guerre et espérant rejoindre l’Italie. En panne de moteur, l’embarcation a dérivé avant d’être repérée et approchée par un ou deux hélicoptères militaires puis un bâtiment de marine militaire. L’un après l’autre sont repartis sans remplir leur (...) La suite

  • SOS Racisme exige une enquête officielle approfondie et efficace après la mort d’une personne dans le CIE de la Zone Franche de Barcelone.

    Hier a été reportée, par plusieurs médias, la mort d’une personne de nationalité arménienne dans le Centre d’Internement d’Étrangers (CIE) situé dans la Zone Franche de Barcelone. D’après les informations publiées, cette personne se serait suicidée dans la nuit du lundi au mardi, en se pendant avec les lacets de ses chaussures. Au moment des faits il était apparemment seul dans une cellule, identifiée comme cellule d’isolement.
    Lamentablement, un fois de plus, la mort d’une personne dans le CIE nous (...) La suite


Communiqués de presse